JEAN DE DAMBACH (mort en 1372)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dominicain de Strasbourg, maître en théologie, Jean de Dambach (ou Darnbach) s'employa à réconcilier les schismatiques, à la suite de la crise que connut la papauté d'Avignon engagée dans une fâcheuse querelle avec Louis de Wittelsbach, duc de Bavière. La prise de position des dominicains de Strasbourg et particulièrement de Jean de Dombach en faveur de la suprématie spirituelle de la papauté valut à celui-ci d'être expulsé. Il se réfugia en Avignon, où imitant un autre exilé, Boèce, l'auteur de De consolatione philosophiae, il rédigea un De consolatione theologiae. L'avènement de Charles IV, roi de Bohême, et la protection de Clément VI l'amenèrent à prendre en charge la nouvelle université de Prague, où il devint régent du collège de théologie en 1347. Il revint cependant en Avignon afin d'intercéder en faveur des schismatiques. Il mourut à Fribourg-en-Brisgau. Outre un ouvrage sur Les Délices du paradis, Jean de Dombach écrivit un traité didactique intitulé Du péché et de la grâce dans lequel il s'appuie sur saint Thomas en décomposant le problème en seize questions principales. Il a laissé aussi de nombreux sermons.

—  Denis COUTAGNE

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Denis COUTAGNE, « JEAN DE DAMBACH (mort en 1372) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-dombach/