IZIS ISRAËL BIDERMANAS dit (1911-1980)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Reporter et poète, Izis (Israël Bidermanas) pourrait symboliser la génération des photographes des années 1950. Dans les nombreux livres qui jalonnent sa carrière comme dans les reportages destinés aux magazines, il a toujours préféré l'intimisme au sensationnel et la ballade sentimentale aux parcours guerriers. Homme de presse et d'édition, il a été le collaborateur privilégié des poètes et des écrivains. Izis est né à Mariampolé, en Lituanie ; son père le destinait à l'ébénisterie. Le jeune homme ne suivra pas la voie tracée, il restera pourtant un artisan, amoureux des matières polies et de l'ouvrage bien faite. Et il évoquera toujours, dans son travail comme dans ses discussions, ces moments de son enfance où, sur la place d'un village lituanien, dans des lumières d'automne, s'installait un pauvre cirque ambulant, tout chargé de poésie, même si le spectacle était pauvre. Dès l'enfance, le cirque et ses baladins, qu'il a photographiés mieux que tout autre dans leur tristesse, faisaient partie de l'univers d'Izis. Ce n'est pourtant qu'en 1955 qu'il pourra consacrer un ouvrage à ce travail de toute une vie en publiant aux éditions Sauret, avec une Préface de Prévert, un très bel album intitulé Le Cirque d'Izis.

En 1924, il devient apprenti photographe à Mariampolé, où il reste encore quelques années avant de venir s'installer à Paris en 1930, comme d'autres photographes de l'Est qui avaient nom Brassaï ou Kertész. En 1934, il s'installe à son compte et fait des portraits d'enfants, des vues de communions et de mariages– lot commun du photographe au travail – quand la guerre l'oblige à gagner en 1940 le Limousin où il vit en faisant de la retouche pour les photographes locaux, tout en entretenant des liens étroits avec les réseaux de résistants. En août 1944, Limoges est libérée ; Izis s'engage alors dans les F.F.I. qu'il photographiera pour une exposition limougeaude, la première d'une série prestigieuse qui ne cessera qu'à sa mort.

C'est aussi en 1944 qu'il entre à Paris-Match où, durant vingt ans, il va fournir chaque semaine les images remarquables d'un reportag [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Christian CAUJOLLE, « IZIS ISRAËL BIDERMANAS dit (1911-1980) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/izis/