JAFFEE IRVING (1906-1981)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le palmarès olympique du patineur de vitesse américain Irving Jaffee est paradoxal : en 1928, il fut sans doute indûment privé d'une médaille d'or ; en 1932, il remporta deux médailles d'or, mais ses succès furent sous-estimés, voire contestés, en raison du format particulier adopté pour les compétitions aux Jeux d'hiver de Lake Placid cette année-là.

Né le 15 septembre 1906 à New York dans une famille de juifs immigrés de Russie, Irving Jaffee s'initie au patinage à l'adolescence et participe à des compétitions locales. En 1928, il est sélectionné dans l'équipe des États-Unis pour les jeux Olympiques d'hiver de Saint-Moritz. En Suisse, les compétitions de patinage de vitesse sont perturbées par les caprices de la météorologie. Le 13 février, le 5 000 mètres se déroule par un froid glacial, sous la neige : Irving Jaffee parvient à prendre la quatrième place, devancé par deux Norvégiens et un Finlandais. Le lendemain, à l'occasion du 10 000 mètres, les conditions atmosphériques se modifient. Irving Jaffee, placé dans la première série, bat le champion norvégien Bernt Evensen d'un souffle (0,1 s) ; mais le vent du sud-ouest se lève, la glace fond à mesure que la température extérieure augmente (elle atteindra + 25 0C) ; Jaffee demeure en tête du classement. Le juge-arbitre norvégien décide finalement d'annuler les résultats, alors que trois des dix concurrents doivent encore s'élancer, et de reporter l'épreuve au lendemain. Mais la décision a tardé à venir, les Norvégiens sont déjà rentrés chez eux et considèrent que Jaffee, qui a battu le meilleur d'entre eux, mérite le titre. En définitive, le 10 000 mètres ne sera pas recouru et aucune médaille ne sera attribuée.

Quatre ans plus tard, aux Jeux de Lake Placid, les compétitions de patinage de vitesse donnent de nouveau lieu à polémiques, pour une tout autre raison. En effet, malgré les multiples protestations, les organisateurs décident que les épreuves se dérouleront selon le format en vigueur en Amérique du Nord : les départs sont donnés en groupe, alors que dans toutes les compétitions internationales les concurrents s'élancent deux par deux et se battent avant tout contre le chronomètre. Dans ces conditions, les Européens sont totalement désorientés et les Américains gagnent toutes les courses : Irving Jaffee remporte les 5 000 et 10 000 mètres, Jack Shea les 500 et 1 500 mètres.

Irving Jaffee arrête alors de se produire en compétition, mais il continue de patiner à l'occasion de spectacles, pour tenter de gagner sa vie alors que sévit la Grande Dépression (il se dit qu'il fut contraint de vendre ses médailles olympiques). En 1934, il parcourt 25 miles en 1 h 26 min 0,1 s, établissant ainsi un nouveau record du « marathon ».

Irving Jaffee s'éteint le 20 mars 1981 à San Diego (Californie).

[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification

Pour citer l’article

« JAFFEE IRVING - (1906-1981) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/irving-jaffee/