YEVELE HENRY (entre 1320 et 1330-env. 1400)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Architecte anglais qui a dû se former, avec son frère Robert, sur le chantier de la cathédrale de Lichfield. Henry Yevele quitte la région pour Londres après la Peste noire. Il apparaît dans la ville en 1353 et y demeure jusqu'à sa mort. Il y prend rapidement de l'importance à la fois comme entrepreneur, comme marchand de matériaux de construction, comme propriétaire de biens immobiliers et comme architecte. Sa clientèle est de qualité ; il travaille pour le Prince Noir à Kennington dès 1357, pour le prieur de la chartreuse de Londres, pour l'abbé de Westminster, pour le duc de Lancastre Jean de Gand au Savoy, pour la municipalité de Londres, pour le lord de Cobham dans le Kent, pour l'évêque de Winchester, William de Wykeham. En 1360, il entre au service du roi, devient un de ses architectes en chef en 1378 et est nommé en 1390, avec deux autres architectes, maître des œuvres du roi pour toute l'Angleterre. Ses travaux sont très variés : il exécute des réparations et des travaux d'entretien, il fait des projets pour des palais, des manoirs, des collèges, il contribue à l'architecture militaire par des fortifications, il élève un pont, il dessine des jubés et des sépultures, il construit des églises.

Parmi les œuvres qui subsistent, il faut mentionner le grand hall royal de Westminster, qu'il élève à partir de 1394 avec le maître charpentier Hugh Herland, le jubé de Neville à la cathédrale de Durham (qui lui est attribué vers 1380), les tombeaux d'Édouard III, de Richard II et du cardinal Langham, ainsi que la nef de la cathédrale de Canterbury, qui fait de lui le rival de William Wynford, auteur de la nef de la cathédrale de Winchester. Il y apparaît comme le meilleur représentant du style perpendiculaire défini par le réseau rectangulaire des baies, excluant tout élément curvilinéaire.

—  Anne PRACHE

Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université Paris-IV

Classification

Pour citer l’article

Anne PRACHE, « YEVELE HENRY (entre 1320 et 1330-env. 1400) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-yevele/