GOUHIER HENRI (1898-1994)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Lorsque Vrin (son principal éditeur) publia La Pensée religieuse de Descartes, Henri Gouhier n'avait que vingt-six ans. Son parcours universitaire fut prestigieux : élève de l'École normale supérieure, pensionnaire de la fondation Thiers, diplômé de l'École pratique des hautes études (sciences religieuses), agrégé de philosophie, docteur ès lettres. Dans l'avant-propos de sa thèse, La Philosophie de Malebranche et son expérience religieuse (1926), il rend un vibrant hommage à son directeur, Gilson ; en 1993, il lui consacrera son ultime ouvrage. Enseignant dans le secondaire, puis dans le supérieur (Lille, Bordeaux, Paris), professeur honoraire à la Sorbonne, membre de l'Académie française, de l'Académie des sciences morales et politiques, de l'Accademia Nazionale dei Lincei, membre associé de l'Académie royale de Belgique, docteur honoris causa des universités de Genève et de Rome, il vit l'ensemble de ses travaux couronné par le grand prix de littérature de l'Académie française, le grand prix littéraire de la Ville de Paris, le prix mondial Cino del Duca.

L'œuvre fascine par l'ampleur et la diversité ; reflet d'une personnalité originale qui alliait l'esprit de géométrie à l'esprit de finesse. Dans les études d'histoire de la philosophie s'élabore une méthode propre, à l'opposé de celle de Guéroult (l'“histoire philosophique de la philosophie”). “Pour une histoire historique de la philosophie” (in Philosophes critiques d'eux-mêmes, Peter Lang, 1978) est le manifeste rétrospectif, la rationalisation d'un parcours, au départ empirique, et qui se caractérise par le refus de définir la philosophie d'une manière univoque : seules existent “des philosophies” à la source duelle, “transformations” de la science, inspiration religieuse.

La relation entre philosophie et religion a été l'une des préoccupations dominantes de Gouhier, qui accordait au concept de religion toute son extension, qu'il s'agisse de la religion naturelle de Rousseau (Les Méditations métaphysiques de J.-J. Rousseau, 1970) ou de la religion de l'humanité de C [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, agrégée de philosophie, maître de conférences à l'université de Paris-Sorbonne, U.F.R. de philosophie

Classification

Pour citer l’article

Denise LEDUC-FAYETTE, « GOUHIER HENRI - (1898-1994) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-gouhier/