CREWS HARRY (1935-2012)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le romancier américain Harry Crews devint un écrivain culte grâce à ses récits excentriques à l'humour sombre, ancrés dans la tradition sudiste et empreints de son goût pour le « gothique ».

Harry Crews naît le 7 juin 1935 à Alma (Georgie). Il connaît une enfance difficile, entre maladie et pauvreté, dans le Sud rural des États-Unis. Dévorant l'œuvre de Graham Greene pendant son service militaire chez les marines (1953-1956), il décide d'embrasser la carrière d'auteur de fictions. Il suit alors des études supérieures et obtient une licence de littérature anglophone (1960), puis une licence en sciences de l'éducation (1962) à l'université de Floride, où il enseignera de 1968 à 1997. Son premier roman, The Gospel Singer (1968, Le Chanteur de gospel), dans lequel se croisent personnages grotesques et dépravés, révèle son talent pour croquer, avec vie et humour, les aspects les plus sombres du Sud profond. Harry Crews poursuit dans cette veine avec Car (1972, paru en France sous le titre Superbagnole, puis Car), The Hawk is Dying (1973, Le faucon va mourir), The Gypsy's Curse (1974, La Malédiction du gitan) ou encore A Feast of Snakes (1976, La Foire aux serpents), roman qui évoque la foire annuelle aux crotales qu'organise une petite bourgade. Il signe également des essais pour les magazines Esquire et Playboy. Il est aussi l'auteur de Mémoires inoubliables, A Childhood : The Biography of a Place (1978, Des mules et des hommes : une enfance, un lieu), que beaucoup considèrent comme son chef-d'œuvre. Harry Crews meurt le 28 mars 2012 à Gainesville (Floride).

—  John M. CUNNINGHAM

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

John M. CUNNINGHAM, « CREWS HARRY - (1935-2012) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/harry-crews/