HOPPER GRACE (1906-1992)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mathématicienne et vice-amirale de la marine américaine, Grace Hopper fut une pionnière du développement des technologies informatiques. Elle participa à la conception du premier ordinateur commercialisé en 1951, Univac (Universal Automatic Computer), ainsi qu'à la mise au point d'applications navales écrites dans le langage de programmation Cobol (common business-oriented language).

Grace Hopper

Photographie : Grace Hopper

Pionnière dans les domaines de la programmation et de la compilation, l'Américaine Grace Hopper (1906-1992) est une grande figure de l'informatique. Elle a laissé son nom à un prix créé en 1971 par l'Association for Computing Machinery (ACM), qui vient récompenser un informaticien ou une... 

Crédits : Bettmann/ Getty Images

Afficher

Grace Hopper, de son nom de jeune fille Grace Brewster Murray, naît le 9 décembre 1906 à New York. Après avoir obtenu sa licence au collège féminin de Vassar (1928), elle fréquente l'université Yale, où elle décroche sa maîtrise (1930), puis son doctorat (1934). Elle enseigne les mathématiques au Vassar College avant de s'engager comme réserviste dans la marine américaine en 1943. Promue lieutenant, elle est affectée l'année suivante au projet « calcul » du bureau du matériel d'artillerie, sous la direction de Howard Aiken à Harvard. Elle travaille alors sur le Harvard Mark I, premier calculateur automatique grande échelle, véritable précurseur des ordinateurs. Grace Hopper demeure par la suite à Harvard, où elle mène des recherches pour l'industrie civile, tout en conservant son statut de réserviste. Lorsqu'un papillon de nuit s'infiltre dans les circuits du Harvard Mark I, elle utilise le terme bug (« insecte ») pour évoquer les pannes informatiques inexpliquées.

En 1949, Grace Hopper entre dans la firme Eckert-Mauchly Computer Corporation, où elle rejoint l'équipe travaillant sur l'Univac. Elle reste au sein de l'entreprise en 1951 lorsque celle-ci est rachetée par Remington Rand, avant d'être rebaptisée Sperry Rand Corporation en 1955. C'est durant cette période qu'elle conçoit pour l'Univac un compilateur amélioré, qui traduit les instructions d'un programmateur en codes machine. En 1957, le département de Grace Hopper met au point Flow-Matic, le premier compilateur de traitement de données en langue anglaise. Cette idée sera à l'origine du Cobol. La mathématicienne prend sa retraite militaire en 1966, avec le grade de capitaine de frégate, mais elle est rappelée au service l'année suivante pour participer à la normalisation des langages informatiques de la marine. À soixante-dix-neuf ans, elle est ainsi l'officier de la marine américaine en activité le plus âgé lorsqu'elle se retire à nouveau dans la vie civile en 1986. Élue membre de l'Institute of Electrical and Electronics Engineers en 1962, elle est la première personne nommée « informaticien de l'année » par la Data Processing Management Association en 1969. Grace Hopper reçoit par ailleurs la médaille nationale de la technologie en 1991, peu de temps avant sa mort. Décédée le 1er janvier 1992, elle est inhumée au cimetière militaire d'Arlington, en Virginie.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Pour citer l’article

« HOPPER GRACE - (1906-1992) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/grace-hopper/