GOODWILL ou GOOD WILL, économie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un seul bilan étant établi, à un instant donné, par une entreprise, il est difficile de donner une évaluation convenable des postes de l'actif. Le bilan doit en effet servir à plusieurs usages, auxquels correspondent des critères d'évaluation tout à fait différents : valeur d'achat, valeur de revente forcée, valeur de vente en bloc, valeur en fonctionnement, etc. L'un des biais provient de ce que la valeur totale des biens réunis est supérieure à la somme de leurs valeurs individuelles, en raison de leur réunion et de leur ajustement en vue d'un but commun, qui permettent d'en attendre un rendement plus élevé. La renommée de l'entreprise, l'expérience acquise par le personnel, par exemple, sont des facteurs qui contribuent à augmenter la valeur de l'actif. Cette plus-value est le goodwill ; elle ne figure pas explicitement au bilan, sous la forme d'un poste distinct à l'actif, mais on doit en inclure implicitement une part dans l'évaluation de chacun des postes de l'actif.

—  Pierre LASSÈGUE

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Pierre LASSÈGUE, « GOODWILL ou GOOD WILL, économie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/goodwill-good-will/