LILLO GEORGE (1693-1739)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dramaturge londonien, George Lillo est aussi un pionnier. Après avoir fait jouer en 1730 un opéra comique, Silvia, or the Country Burial, il fait représenter l'année suivante, par le Drury Lane Theater de Londres, sa pièce Le Marchand de Londres (The London Merchant, or the History of George Barnwel). Inspirée du mélodrame élisabéthain, cette pièce peut être considérée comme la première tragédie bourgeoise en prose. L'aventure de ce jeune homme qui, séduit par une courtisane, vole et va jusqu'à tuer son bienfaiteur, n'est pas nouvelle, mais les traditionnels héros nobles sont ici remplacés par des bourgeois : le personnage principal est un apprenti. De plus, le fait que le nœud du drame soit le remords et le repentir du coupable témoigne d'une confiance sentimentale dans l'efficacité morale et civilisatrice des bons sentiments. Le Marchand de Londres a influencé le développement du théâtre bourgeois tant en Grande-Bretagne qu'en Allemagne (Lessing) et en France (Diderot). On peut encore citer de Lillo : The Christian Hero (1735), Fatal Curiosity (1736), Marina (1738), et l'adaptation inachevée d'une tragédie élisabéthaine anonyme, Arden of Feversham.

—  Universalis

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Classification

Pour citer l’article

« LILLO GEORGE - (1693-1739) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/george-lillo/