GAUFRAGE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Procédé qui consiste à reproduire en relief sur du papier, du carton ou du tissu un dessin déterminé. Anciennement connu, le gaufrage est cependant longtemps concurrencé en reliure par l'estampage, procédé auquel le cuir s'adapte mieux. Ce n'est guère qu'au début du xviiie siècle, grâce à l'invention de Chandelier, qui passe une étoffe entre deux cylindres préalablement gravés, que cette technique commence à s'imposer. On utilise alors le papier ou le tissu gaufré, tel le velours d'Utrecht pour décorer les objets d'usage courant et pour relier des livres. Dans ce cas on ne se sert pas de cylindres, mais de plaques de bois ou de corne, dont le dessin est gravé en creux et à l'envers, et que l'on presse ensuite fortement. À l'époque romantique, la mode exige des reliures gaufrées, dont l'exemple le plus célèbre est la reliure « à la cathédrale ». Le procédé employé consiste alors à faire passer le matériau dans un laminoir entre deux cylindres, dont l'un, chaud, le type, est gravé en creux et à l'envers, et dont l'autre, le contre-type, porte une image s'emboîtant exactement dans le type. On peut même obtenir différentes couleurs, en disposant des teintures dans les creux des cylindres. La technique du gaufrage, qui ne s'est guère perfectionnée, est encore utilisée ; mais elle s'applique aujourd'hui à des matériaux modernes.

—  Michel MARION

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Michel MARION, « GAUFRAGE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaufrage/