GÂBLE

Terme de charpenterie appliqué à la maçonnerie. À l'origine, « gâble » désigne le triangle formé par les deux arbalétriers d'une lucarne. Par extension, il s'applique presque exclusivement à un mur léger, généralement triangulaire, posé sur l'arc d'une baie (porte, fenêtre ou arcade) et qui l'encadre ; il a parfois, également, une forme d'accolade comme à la façade occidentale de Notre-Dame-de-l'Épine (Marne, xve s.). Il peut être plaqué contre la paroi murale ou bien en être détaché. Le gâble connaît un très grand développement dans l'architecture gothique : portant des crochets sur ses rampants et un fleuron à son sommet, il est, en outre, décoré soit d'un relief sculpté comme au portail central de la façade occidentale de la cathédrale de Reims, soit d'un réseau ajouré de formes empruntées au décor des fenêtres comme à la façade occidentale de Saint-Wulfran d'Abbeville (Somme, xve s.). L'architecture de la Renaissance préférera, par souci d'un retour à l'art antique, le fronton au gâble, et l'art classique suivra cette même voie.

Cathédrale de Reims, le portail

Cathédrale de Reims, le portail

photographie

Cathédrale Notre-Dame, Reims (Marne), le portail, XIIIe siècle. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

—  Maryse BIDEAULT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Maryse BIDEAULT, « GÂBLE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gable/