FURONCLE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Infection d'un follicule pileux et de sa glande sébacée par le staphylocoque doré, qui provoque la suppuration et la nécrose du follicule et du derme avoisinant ; ceux-ci sont éliminés sous forme d'une masse jaunâtre, le bourbillon. Le furoncle se manifeste par l'apparition progressive d'une tuméfaction conique, rouge, chaude et très douloureuse, centrée par un poil ; au sommet de la tuméfaction apparaît une pustule jaunâtre qui va bientôt s'ouvrir, et le bourbillon s'élimine ; la guérison s'obtient au prix d'une cicatrice indélébile. Parfois l'évolution est plus simple : furoncle abortif ne suppurant pas et se résorbant en quatre à cinq jours ; dans d'autres cas, elle est plus grave et s'accompagne de lymphangite, d'adénopathie et de fièvre. On peut aussi avoir des lésions multiples et récidivantes : c'est la furonculose, avec des poussées tantôt spontanées, tantôt déclenchées par des phénomènes extérieurs (surmenage, choc émotif). L'anthrax, plus grave, est formé par l'évolution simultanée et la réunion de plusieurs furoncles.

Exemple de furoncle

Exemple de furoncle

photographie

Ce petit furoncle est situé sur une aile du nez du patient. Le contenu purulent (jaune) est visible. 

Crédits : Mariyana M/ Shutterstock

Afficher

L'apparition des furoncles est favorisée par l'irritation locale (nuque, fesse) et la malpropreté. Les formes sévères et les complications surviennent chez les sujets souffrant d'un déficit immunitaire et chez les diabétiques. Certaines localisations (aile du nez ou lèvre supérieure) risquent d'entraîner des complications redoutables (thrombophlébite des sinus, septicémie).

Il convient d'éviter les traitements locaux agressifs et les manipulations intempestives des furoncles. On se contentera d'un pansement aseptique en attendant la maturation. L'excision chirurgicale pourra alors être utile dans certaines formes. Les antibiotiques ne sont justifiés que dans les formes graves. La place de la vaccinothérapie reste réduite, par suite des incidents et des difficultés d'application ; toutefois elle est prescrite dans les formes récidivantes. Enfin, il peut être indiqué de détruire, après la poussée évolutive, le staphylocoque dans ses repaires électifs (fosses nasales antérieures, replis cutanés ano-génitaux) et il est bon d'améliorer l'état général du sujet qui garantit la qualité de ses réactions immunitaires.

—  Jacques BEJOT

Écrit par :

  • : docteur en médecine, chef de service du laboratoire de microbiologie à l'hôpital de Nanterre

Classification

Pour citer l’article

Jacques BEJOT, « FURONCLE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/furoncle/