Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

FU'ĀD Ier (1868-1936) roi d'Égypte (1922-1936)

Roi d'Égypte (1922-1936), né le 26 mars 1868 au Caire, mort le 28 avril 1936 au Caire.

Après avoir officié dans de nombreux postes administratifs, Ahmed Fu'ād Pasha devient sultan d'Égypte, en 1917, alors que le pays est encore sous protectorat britannique. En 1919, l'Angleterre annonce son intention de négocier avec l'Égypte un traité qui lui accorde davantage d'indépendance. La plupart des Égyptiens se réjouissent de cette perspective mais ne sont pas d'accord sur la personne qui doit formuler et présenter les exigences égyptiennes aux Anglais. Le sultan, qui bénéficie d'un large soutien populaire, est bien décidé à peser de tout son poids dans la direction des affaires gouvernementales. Cependant un fort mouvement nationaliste émerge, le parti Wafd, sous la direction de Sa'd Zaghlūl (1857-1927). Ce dernier se considère comme le mieux placé pour mener les négociations avec les Britanniques.

L'impasse dans laquelle se trouvent les partisans de Fu'̄ad et ceux de Zaghl̄ul se solde par l'échec des négociations anglo-égyptiennes. Les Britanniques réagissent par une déclaration unilatérale d'indépendance égyptienne (21 février 1922) assortie d'une grande marge d'influence dans les affaires égyptiennes. Fu'̄ad prend le titre de roi le 15 mars 1922, sous le nom de Fu'̄ad Ier. Peu satisfait de cette déclaration unilatérale, il tentera, en vain, tout au long de son règne, de proposer un traité bilatéral d'indépendance qui soit acceptable pour les Anglais comme pour les Égyptiens.

En 1923, Fu'̄ad promulgue une Constitution pendant que Zaghl̄ul est en exil. De retour en Égypte, Zaghl̄ul et ses partisans profitent des institutions créées par la nouvelle Constitution pour renforcer leur opposition. Le Wafd est devenu extrêmement populaire. Il remporte une respectable majorité aux élections nationales de 1923, 1925 et 1929. Fu'ād s'arrange, néanmoins, lorsqu'il forme son gouvernement, pour choisir habituellement des ministres non wafdistes, accessibles à son influence.

Sur le plan social et religieux, Fu'̄ad s'aligne sur les intérêts et les conceptions d'al-Azhar, la grande mosquée-université du Caire, ce qui lui vaut un large soutien populaire. En 1930, il fait une tentative essentielle pour stabiliser sa position politique : il dissout le Parlement, révoque l'ancienne Constitution et promulgue à la fois une nouvelle Constitution et une nouvelle loi électorale. Les élections de 1931 mettent en place un Parlement non wafdiste, coopératif. Le climat politique se stabilise alors jusqu'en 1935, date à laquelle Fu'ād se voit obligé de restaurer la Constitution originelle de 1923 sous la pression des nationalistes.

— Universalis

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • ÉGYPTE - L'Égypte coloniale

    • Écrit par Nada TOMICHE
    • 6 549 mots
    • 14 médias
    Le sultanFu'ād prend le titre de roi, le 15 mars 1922, afin de marquer le nouvel état d'indépendance légale. Le 19 avril, une Constitution est promulguée, remettant le pouvoir exécutif au roi, chef suprême de l'armée, et à ses dix ministres et le pouvoir législatif au Parlement formé du Sénat et de...

Voir aussi