FRISE, province

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Par l'ancienneté de son peuplement, la permanence de la langue et des coutumes frisonnes, par la volonté de maintenir un fort particularisme régional, la Frise (5 741 km2) est à coup sûr l'une des provinces les plus originales des Pays-Bas. En 2004, sa population était estimée à 642 000 habitants, soit 4 p. 100 de la population néerlandaise ; elle offre l'une des densités les plus faibles du pays

Pays-Bas : carte administrative

Pays-Bas : carte administrative

carte

Carte administrative des Pays-Bas. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

La Frise est avant tout une province agricole dans laquelle s'opposent deux ensembles très contrastés. Au Nord et à l'Ouest s'étendent les zones d'argile marine ; c'est le domaine des prairies, de l'économie herbagère et de l'élevage, des grandes et moyennes exploitations et du fermage. Les régions orientales de la province sont, au contraire, des pays de sables, de landes et de bois, où prédominent les petites exploitations, une agriculture mixte et le faire-valoir direct. Au total, la Frise est l'une des principales zones d'économie laitière du pays, en particulier pour le traitement industriel des produits laitiers. Les nombreux lacs sont autant de réserves ornithologiques.

Très durement touchée par le chômage, consécutif à la modernisation agricole et à la fin de l'exploitation des tourbières, la Frise constitue l'une des zones de développement et de stimulation économique du pays ; les pouvoirs publics se sont efforcés d’y attirer l’industrie, en particulier à Drachten (54  900 hab. en 2007, matériel électrique, équipements de transport, industries chimiques), à Heerenveen (42  700 hab. en 2007, industries agroalimentaires, électronique, équipements de transport) et à Sneek, important marché pour le bétail et les produits laitiers (33  100 hab. en 2007, industries légères).

Outre les industries électriques et électroniques (Philips), la papeterie et l'industrie graphique, le secteur secondaire comporte les aciéries, de la construction mécanique, des constructions navales, mais aussi et surtout des industries agroalimentaires qui utilisent la main-d'œuvre venue de l'agriculture.

Le secteur tertiaire est en plein essor ; Leeuwarden (92 300 hab. en 2007), la capitale administrative, est aussi un centre industriel important pour la transformation des produits laitiers.

—  André FISCHER

Écrit par :

Classification


Autres références

«  FRISE, province  » est également traité dans :

PAYSAGE HISTOIRE DU

  • Écrit par 
  • Philippe LEVEAU
  •  • 4 741 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Fondements d'une histoire du paysage »  : […] La conscience du changement historique des paysages – et donc de la nécessité d'en écrire une histoire – est très ancienne. Évoquant dans Le Critias l'Atlantide, dont l'Attique serait un lambeau (111 a-d), Platon en donnait un exemple remarquable sur lequel le géographe J. Poncet a attiré l'attention ; ce texte décrit avec une clarté admirable, à partir du paysage que voyait un Athénien du iv e […] Lire la suite

PAYS-BAS

  • Écrit par 
  • Christophe DE VOOGD, 
  • Frédéric MAURO, 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN
  • , Universalis
  •  • 35 581 mots
  •  • 24 médias

Deux fils conducteurs particuliers marquent l'histoire des Pays-Bas. D'une part, outre les changements des frontières politiques à l'est et au sud, qui constituent toujours une bonne partie de l'histoire d'un peuple, les Pays-Bas connaissent un problème spécifique : les invasions et les reconquêtes sur la mer qui, depuis deux mille ans, n'ont cessé de remodeler profondément les contours à l'intér […] Lire la suite

Pour citer l’article

André FISCHER, « FRISE, province », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/frise-province/