SANTONI FRANÇOIS (1960-2001)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Leader du mouvement nationaliste corse. Entré dans les rangs du Front de libération nationale de la Corse (F.L.N.C.) en 1978, il est un des principaux protagonistes des luttes internes entre nationalistes dans les années 1993-1996, avant de prendre la tête, en 1996, d'A cuncolta naziunalista, vitrine légale du F.L.N.C.-Canal historique. Passant pour l'un des fondateurs d'Armata Corsa, groupe clandestin rival du F.L.N.C., apparu en juin 1999 et responsable de nombreux attentats, il avait publié en 2000, avec un autre leader nationaliste, Jean-Michel Rossi, Pour solde de tout compte, ouvrage dans lequel ils dénonçaient la « dérive mafieuse » du mouvement nationaliste et dressaient un portrait critique du principal négociateur du processus de Matignon, Jean-Guy Talamoni. Son assassinat, un an après celui de Jean-Michel Rossi, n'a pas été revendiqué.

—  Universalis

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Classification

Pour citer l’article

« SANTONI FRANÇOIS - (1960-2001) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-santoni/