FIGURINE VOTIVE DE CHEVAL (Grèce)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dans la très nombreuse production de figurines votives de chevaux en bronze de l'époque géométrique, cette statuette haute de 16 centimètres, sans doute réalisée par un atelier corinthien, s'impose comme un chef-d'œuvre (Staatliche Museen, Berlin). La stylisation, qui accentue mais aussi équilibre avec élégance les contrastes de formes chers à l'esthétique géométrique, s'accompagne ici d'une rare ingéniosité technique : les volumes plus massifs sont rendus par une feuille de bronze sans épaisseur, tandis que les parties moins épaisses sont faites d'un lingot plein, en sorte que l'effet visuel est inverse de la réalité plastique de l'œuvre. Ces chevaux votifs étaient sans doute dédiés dans les sanctuaires par les grands propriétaires terriens, seuls capables de s'adonner aux activités hippiques. Dès le viiie siècle se trouve ainsi établi le lien qui subsistera toujours dans la Grèce ancienne entre cheval et aristocratie. Est-ce un hasard si les chevaux sont, après la figure humaine, le thème de prédilection des artistes grecs ?

—  Bernard HOLTZMANN

Écrit par :

  • : ancien membre de l'École française d'Athènes, professeur émérite d'archéologie grecque à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification

Pour citer l’article

Bernard HOLTZMANN, « FIGURINE VOTIVE DE CHEVAL (Grèce) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/figurine-votive-de-cheval/