HUSKY FERLIN (1925 env.-2011)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Considéré comme l'une des figures de proue de la musique country du début des années 1950 jusqu'au milieu des années 1970, le chanteur et parolier américain Ferlin Husky a joué un rôle prépondérant dans l'émergence du Nashville sound (« son de Nashville »), aux luxuriants arrangements de cordes, ainsi que dans celle du Bakersfield sound (« son de Bakersfield »), à l'origine de la popularisation de la country sur la côte ouest des États-Unis.

Ferlin Husky

Ferlin Husky

photographie

Ferlin Husky en 1964. Chanteur à voix, vedette de la radio et de la télévision, il incarnait le versant populaire et consensuel de la country music. 

Crédits : D.R.

Afficher

Ferlin Eugene Husky naît le 3 décembre 1925 (l'année 1927 est parfois avancée) à Flat River, dans le Missouri. Chanteur charismatique mais aussi guitariste, il débute sa carrière professionnelle, sous les pseudonymes de Tex Terry puis de Terry Preston, dans les cabarets miteux que sont les honky-tonks. En 1953, il signe, sous sa véritable identité, un contrat avec le label discographique Capitol Records. Cette même année, il interprète en duo avec la chanteuse Jean Shepard A Dear John Letter, qui est propulsé numéro un des classements américains de country music, succès reconduit un peu plus tard la même année, avec Forgive Me, John. Parallèlement, il enregistre également sous le nouveau nom d'emprunt de Simon Crum, l'alter ego loufoque qu'il s'est composé, et connaît un énorme succès avec Cuzz Yore So Sweet (1955) et Country Music Is Here to Stay (1958). De 1953 à 1975, soit une vingtaine d'années passées au sein de l'écurie Capitol et trois chez ABC Records, Ferlin Husky classe nombre d'autres titres en tête des palmarès, Once (1966) étant l'un des plus marquants. Pour autant, sa célébrité reste principalement due à deux singles qui s'installent en tête des hit-parades : la ballade Gone (1957), un « tube » de country teintée de pop, et Wings of a Dove (1960), morceau influencé par le gospel.

Formidable homme de spectacle, Ferlin Husky joue dans plusieurs films, en particulier Country Music Holiday (1958), avec Zsa Zsa Gabor, et The Las Vegas Hillbillys (1966), avec Jayne Mansfield ; il apparaît dans nombre d'émissions télévisées américaines.

En 2010, Ferlin Husky entre au panthéon américain de la country, le Country Music Hall of Fame. Il meurt le 17 mars 2011, à Westmoreland (Tennessee).

—  Karen SPARKS

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Karen SPARKS, « HUSKY FERLIN (1925 env.-2011) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferlin-husky/