CAULET ÉTIENNE FRANÇOIS DE (1610-1680)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Issu d'une famille parlementaire de Toulouse, Caulet fait ses études à Paris où il se lie avec Condren ainsi qu'avec Olier et Vincent de Paul, qui le fait nommer, en 1644, évêque de Pamiers. Il entreprend la réforme de son diocèse et le soulagement des misères. À l'exemple de son voisin, Nicolas Pavillon (1597-1677), évêque d'Alet, il défend farouchement l'indépendance des évêques contre les empiètements du Saint-Siège et surtout du pouvoir royal. Ainsi s'explique leur attitude commune, janséniste et gallicane, dans l'affaire du formulaire et dans celle de la régale. Cette dernière affaire n'est pas réglée lorsque Pavillon meurt en 1677. Caulet continue seul à résister énergiquement malgré la saisie de son temporel. À sa mort, il laisse un Traité de la régale (1681).

—  Jean MESNARD

Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, docteur ès lettres, professeur de littérature française à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Pour citer l’article

Jean MESNARD, « CAULET ÉTIENNE FRANÇOIS DE - (1610-1680) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/etienne-francois-de-caulet/