Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ESSOR DES MARCHÉS DÉRIVÉS

Malgré quelques tentatives, à la fin du xixe siècle aux États-Unis, ce n'est que depuis le début des années 1970 que les contrats à terme sont disponibles à grande échelle sur des marchés dérivés organisés. Les incertitudes relatives aux fluctuations des actifs, dans un contexte caractérisé par des taux de change flexibles (depuis les premiers signes de rupture du système de Bretton Woods en 1971), et une plus grande liberté des mouvements de capitaux sont à l'origine du véritable essor des marchés dérivés et des contrats à terme, fermes ou optionnels, qui s'y négocient. Les premiers contrats à terme (sur devises) ont été introduits le 16 mai 1972 sur l'International Monetary Market, compartiment spécifique du Chicago Mercantile Exchange, tandis que les premières options sur actions font leur apparition, le 26 avril 1973, sur le Chicago Board Options Exchange, fondé pour l'occasion par les dirigeants du Chicago Board of Trade. Ces marchés connaissent rapidement un vif succès, qui conduit toutes les places financières à suivre le mouvement ; en France, par exemple, le M.A.T.I.F. (Marché à terme d'instruments financiers, rebaptisé, en 1988, Marché à terme international de France pour affirmer la compétitivité de la place de Paris à l'échelle internationale) ouvre le 20 février 1986 et le M.O.N.E.P. (Marché des options négociables de Paris), le 10 septembre 1987. Titres à revenus fixes, indices boursiers, mais aussi volatilité ou température : nombreux sont les sous-jacents des instruments dérivés, dont la gamme s'élargit d'année en année, au rythme des innovations financières.

— Gunther CAPELLE-BLANCARD

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Gunther CAPELLE-BLANCARD. ESSOR DES MARCHÉS DÉRIVÉS [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Voir aussi