WITZLEBEN ERWIN VON (1881-1944)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né dans une vieille famille de militaires à Breslau, capitaine en 1914, Witzleben termine la Première Guerre mondiale dans un état-major de division. À Dresde, en 1923, il devient le collaborateur et l'ami de Beck. En 1935, Hitler lui confie le commandement de la région militaire de Berlin, puis du groupe de régions de Francfort en 1938. Toutefois, Witzleben, tout comme Beck, dissimulait mal son aversion pour le nazisme et il ne tarde pas à entrer dans la conjuration militaire contre Hitler. Nommé général d'armée, il se comporte loyalement dès que la Seconde Guerre mondiale commence. En 1940, il commande la Ire armée allemande entre Rhin et Moselle et passe à l'attaque dans le secteur de la Sarre. Il est promu feld-maréchal en juillet 1940, mais mis à la retraite quelques mois plus tard. La conjuration militaire, lors de la préparation de l'attentat du 20 juillet, le désigne comme commandant en chef de la Wehrmacht après la réussite du coup d'État. Arrêté après son échec, jugé et condamné à mort par le tribunal du peuple, le 8 août 1944, il est pendu le soir même, en même temps que neuf autres condamnés parmi lesquels le général Höpner et le comte Peter Yorck von Wartenburg.

—  André BRISSAUD

Écrit par :

Classification


Autres références

«  WITZLEBEN ERWIN VON (1881-1944)  » est également traité dans :

GUERRE MONDIALE (SECONDE)

  • Écrit par 
  • Henri MICHEL
  •  • 19 555 mots
  •  • 103 médias

Dans le chapitre « La décomposition de l'Allemagne nazie »  : […] La décomposition de l'Allemagne est alors irrémédiable ; Hitler, vieilli, malade, soumis à l'influence d'un charlatan à la fois médecin et astrologue, drogué par lui, est de plus en plus despotique et irritable. Depuis le complot du 20 juillet 1944, il a perdu toute confiance dans l'armée. Des centaines d'officiers ont été destitués, beaucoup traduits en justice, comme le maréchal von Witzleben, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-seconde/#i_10807

Pour citer l’article

André BRISSAUD, « WITZLEBEN ERWIN VON - (1881-1944) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/erwin-von-witzleben/