CUMMINGS EDWARD ESTLIN (1894-1962)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Après des études à Harvard, Cummings est mobilisé en 1917, lors de l'entrée en guerre des États-Unis. Il est envoyé en France, où une fausse accusation de trahison lui vaut d'être incarcéré durant plusieurs mois ; il raconte cette expérience dans son premier ouvrage, La Salle commune (The Enormous Room, 1922). En 1923, il publie le premier de ses nombreux recueils de poèmes, Tulipes et cheminées (Tulips and Chimneys), où l'on trouve déjà un ton délibérément personnel, sans équivalent dans la poésie américaine, et qu'on a quelquefois rapproché de Dada et du surréalisme ; mais, si Cummings a effectivement été lié après la guerre avec les surréalistes (notamment avec Aragon, dont il a admirablement traduit Front rouge), leur influence ne saurait rendre compte d'une œuvre qui, si elle se caractérise par un humour virulent et par un individualisme farouche, est avant tout travail systématique sur le langage, exploitation de ses ressources multiples et mise au jour de ses diverses possibilités.

Un poème de Cummings est toujours aisément reconnaissable : bouleversement de la syntaxe et de la grammaire, création de mots nouveaux, explosion du vocabulaire (collages, déformations, mélanges de toute sorte), virtuosité dans l'emploi de l'argot et des langages populaires. Cummings a aussi travaillé l'aspect proprement typographique du poème ; ce type de recherche, qui fait partie intégrante de l'entreprise poétique de Cummings, a souvent servi de recette à des épigones moins doués qui n'en retenaient que le côté spectaculaire.

On lui doit enfin des pièces de théâtre, l'argument d'un ballet, le récit d'un voyage en U.R.S.S., Eimi (1933), ainsi qu'un volume de souvenirs, Je (I, 1953).

—  Jean-Paul MOURLON

Écrit par :

  • : maître ès lettres modernes, professeur au lycée de Tiaret, Algérie

Classification

Pour citer l’article

Jean-Paul MOURLON, « CUMMINGS EDWARD ESTLIN - (1894-1962) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-estlin-cummings/