ÉCRIVAINS (A. Volodine)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'œuvre d'Antoine Volodine est absolument à lire. Voilà une affirmation qui n'a plus à être justifiée mais qui doit être ironiquement confrontée à la réception des trois ouvrages (Écrivains, Onze Rêves de suie, Les aigles puent) parus à la rentrée de 2010. Volodine n'a pas démérité, mais après avoir publié pas moins de trente-six livres, il n'a pas retenu l'attention d'un jury automnal. Ce n'est pas tant la possibilité d'un prix qui est ici en question que celle qu'il offre à un écrivain de vivre du produit de son travail, de rencontrer des lecteurs et d'offrir la preuve que la fiction en langue française possède une force tangible. Comme si une part de la littérature restait hors champ, faisant place à des productions savamment mises en scène comme des marchandises.

La parution de ces trois livres ne doit pas occulter cette question, qui résonne singulièrement dès qu'on se plonge dans l'un d'eux : Écrivains (Seuil), le seul que l'auteur signe « Antoine Volodine ». S'il nous a habitués à montrer comment survivre dans un univers ravagé par les contradictions du politique et les ruses de l'économie et à résister au cynisme mondialisé, n'y poserait-il pas une question centrale : que veut dire être écrivain en France en 2010 ?

La question de l'écriture chez Antoine Volodine s'est toujours déployée entre réel et fiction. Son « art de raconter » a pris la forme indirecte du roman. Mais, si on met toujours en avant les mêmes thèmes (pseudonyme, cryptage, etc.), on ne voit pas qu'Antoine Volodine a rompu avec une pratique ordinaire du pseudonymat, pour atteindre autre chose : une littérature anonyme qui « dit le monde ». Volodine n'existe pas, qu'on le sache. Seul un écrivain dont le véritable patronyme est son affaire et non la nôtre, endosse cette identité pour des travaux littéraires. Dans cette esthétique du ventriloquisme où le « pédagogue » fait parler une poupée de bois, on croit encore aujourd'hui que c'est le tas de chiffon qui parle.

Ici, sept nouvelles offrent, sous forme d [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Les derniers événements

Chine. Campagne internationale en faveur de Liu Xia. 16 mai 2018

Sur l’initiative du Pen Club, une association américaine d’écrivains, et d’Amnesty International, vingt-huit intellectuels diffusent sur Internet des vidéos dans lesquelles ils lisent des poèmes de Liu Xia, veuve du dissident Liu Xiaobo. Celle-ci est maintenue en résidence surveillée à Pékin […] Lire la suite

France. Arrestation de l'ancien activiste italien d'extrême gauche Cesare Battisti. 10 février 2004

Mitterrand en faveur des anciens militants de l'extrême gauche italienne ayant rompu avec l'activisme. En août 2002 déjà, Paris avait extradé vers l'Italie Paolo Persichetti, ancien membre de l'Union des communistes combattants, réfugié en France. Un mouvement de mobilisation animé par des écrivains, des éditeurs et d'autres intellectuels s'organise en faveur de Cesare Battisti. […] Lire la suite

France. Mobilisation contre le projet de loi sur l'immigration. 7-27 février 1997

, le gouvernement condamne fermement cette initiative. Le 13, cent cinquante-cinq écrivains se rallient à l'appel des cinéastes. Les jours suivants, d'autres professions, artistiques, ou non, se mobilisent dans le même sens. Le 18, trente-huit « responsables politiques », parmi lesquels un socialiste […] Lire la suite

U.R.S.S. Amnistie pour des dissidents et réunion du Forum international pour un monde sans armes nucléaires. 7-20 février 1987

, Claudia Cardinale, Peter Ustinov, Yoko Ono), des écrivains (Norman Mailer, Graham Greene), des hommes d'affaires, des médecins. Prenant la parole le 14, Andreï Sakharov se prononce en faveur de l'« ouverture et de la démocratie » en U.R.S.S. Le 16, dans son discours de clôture, Mikhaïl Gorbatchev […] Lire la suite

États-Unis – U.R.S.S. Reprise du dialogue américano-soviétique. 2-29 septembre 1984

sur les sites nucléaires. Le 25, les réactions soviétiques sont plus que sceptiques. Tandis que l'agence Tass accuse Ronald Reagan d'avoir tendu à l'U.R.S.S. une « coupe vide », Constantin Tchernenko réitère, devant l'Union des écrivains soviétiques, ses attaques contre les États-Unis. Le 26 […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Didier WAGNEUR, « ÉCRIVAINS (A. Volodine) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ecrivains-a-volodine/