DODOMA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Située à 500 kilomètres à l'intérieur des terres, sur le plateau central tanzanien, peu peuplé, Dodoma est la capitale officielle de la Tanzanie. Elle comptait environ 350 000 habitants en 2005, loin derrière Dar-es-Salam (environ 3 millions d'habitants). La décision de déplacer la capitale de Dar-es-Salam à Dodoma remonte à 1973 quand, à la suite de la déclaration d'Arusha de 1967, le président Julius Nyerere décida d'appliquer une politique d'aménagement du territoire destinée à remédier aux déséquilibres et aux injustices géographiques hérités de la colonisation qui avait privilégié le littoral par rapport à l'intérieur du pays. Cependant, le siège de l'Assemblée nationale n'y fut transféré qu'en février 1996, révélant ainsi les nombreuses réticences à ce projet. D'ailleurs, à ce jour, de nombreux ministères et la plupart des représentations diplomatiques sont encore localisés à Dar-es-Salam, qui continue d'exercer de facto la fonction de capitale et de poumon économique.

Tanzanie : carte administrative

Tanzanie : carte administrative

carte

Carte administrative de la Tanzanie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Surdimensionnée, la municipalité de Dodoma couvre une superficie de 2 669 kilomètres carrés, dont seulement 625 étaient urbanisés en 2002. Les obstacles au transfert des fonctions politiques à Dodoma résident, d'une part, dans la résistance des élites locales et diplomatiques, économiques et politiques, très attachées à la situation littorale de Dar-es-Salam et, d'autre part, dans la petite taille de l'aéroport et le manque d'infrastructures de transport pour relier Dodoma au reste du pays.

Paradoxalement, ce sont les dividendes de la politique économique ultralibérale menée depuis les années 1990 à l'instigation de la Banque mondiale qui semblent dégager les moyens nécessaires pour que l'État accomplisse le rêve socialiste de Nyerere de voir sortir de terre une ville ex nihilo. Celle-ci est désormais dotée des équipements dignes d'une capitale, dont deux universités − l'une privée, l'autre publique −, qui sont destinés à rééquilibrer la construction territoriale tanzanienne vers l'ouest et l'intérieur aux dépens du littoral.

—  Bernard CALAS

Écrit par :

  • : professeur de géographie à l'université de Bordeaux-III-Michel-de-Montaigne

Classification

Pour citer l’article

Bernard CALAS, « DODOMA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dodoma/