MASCOLO DIONYS (1916-1997)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrivain et philosophe français. À partir de 1943, avec Edgar Morin, Robert et Marguerite Antelme (plus tard Marguerite Duras), il participe à la Résistance en adhérant au Mouvement national des prisonniers de guerre et déportés de François Mitterrand. Exclu du Parti communiste à la fin des années 1940, il fonde en 1955 avec Edgar Morin et Louis-René des Forêts le Comité des intellectuels français contre la poursuite de la guerre en Afrique du Nord. En 1958, il fonde avec Jean Schuster la revue antigaulliste 14 Juillet. En 1960, il prend l'initiative de la « Déclaration sur le droit à l'insoumission », connue sous le nom de « Manifeste des 121 ». Proche de Blanchot et de Bataille, il publie en 1953 Le Communisme et, en 1993, un essai sur Heidegger, Haine de la philosophie, ainsi que Pour un communisme de pensée. Autour d'un effort de mémoire (1987) témoigne de sa constante attention à l'œuvre et à la personne de Robert Antelme.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« MASCOLO DIONYS - (1916-1997) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/dionys-mascolo/