GASCOYNE DAVID (1916-2001)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Plongé dès l'adolescence dans un monde de tensions politiques, sociales et intellectuelles, David Gascoyne a toujours refusé de conformer sa vie et son écriture à une seule formule, échappant ainsi à toute classification. Délaissant l'école, il publie à seize ans Roman Balcony (1932), recueil de facture imagiste, puis un roman autobiographique, Opening Day (1933), dont les droits lui permettent de partir pour Paris où, après avoir rencontré Ernst et Eluard, il devient le « passeur » du surréalisme de France en Angleterre. Il publie dans New Verse les premiers poèmes surréalistes écrits en anglais, et dans Cahiers d'art le « Premier Manifeste anglais du surréalisme » (1935). Puis il écrit A Short Survey of Surrealism (1935), compte rendu des principales étapes du mouvement, traduit Qu'est-ce que le surréalisme ? d'André Breton et rassemble ses propres poèmes dans Man's Life Is this Meat (1936). Il traduit de nombreux surréalistes français, collabore à Contemporary Poetry and Prose, siège au comité d'organisation de l'Exposition surréaliste internationale de Londres (1936), où il expose plusieurs objets et collages. La même année, il part travailler à la radio de Barcelone et, de retour à Londres, participe au lancement du mouvement Mass Observation. En 1937, il apparaît pour la dernière fois aux côtés des surréalistes lors de l'exposition d'objets à la London Gallery.

Peut-être en raison du peu de cohésion du groupe surréaliste anglais à ses débuts et du flou de ses positions politiques, ou sous la pression d'événements personnels, Gascoyne se lance alors dans le mouvement perpétuel d'une recherche poétique et philosophique, qui se voudra à la fois traversée transparente de toutes les expériences spirituelles de l'homme et quête d'un moi qui s'avère toujours déjà fragmenté. De 1937 à 1939, à travers ses lectures de Rimbaud et de Hölderlin, Gascoyne rencontre Benjamin Fondane et Pierre Jean Jouve. Par le premier, il accède à la philosophie de Léon Chestov, pour qui le péché originel s'actualise dans la toute-puissance de l [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : docteur d'État ès lettres, maître de conférences à l'université de Nancy-II

Classification

Pour citer l’article

Michel RÉMY, « GASCOYNE DAVID - (1916-2001) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-gascoyne/