CREE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'une des grandes tribus de la famille linguistique algonquin vivant au Canada, les Cree occupaient autrefois un territoire immense, s'étendant de l'est des baies d'Hudson et de James à l'Alberta et au Grand Lac des Esclaves. À l'origine, les Cree habitaient une partie beaucoup plus restreinte de cette région, mais, après avoir obtenu des armes à feu et commencé le commerce des fourrures avec les Européens, ils connurent une grande expansion au xviie et au xviiie siècle. Cependant leur nombre déclina à la suite des guerres contre les Dakota et les Pieds-Noirs, et après de terribles épidémies de variole. Selon le recensement de 2006, il y avait au moins 200 000 Cree vivant au Canada ; le recensement de 2000 aux États-Unis en dénombrait 4 600.

Les Cree adoptaient le mode de vie des Indiens avec qui ils entraient en contact, si bien qu'il faut les diviser en deux : Cree des plaines et Cree des forêts. Ceux-ci, qu'on appelle aussi Swampy Cree ou Maskegon, ont une culture très proche de celle des Indiens des forêts de l'Est mais, les conditions naturelles ne leur permettant pas de cultiver le maïs, ils devaient vivre des produits de la chasse. Quant aux Cree des plaines, ils vivaient dans le nord des Grandes Plaines et se firent chasseurs de bisons.

Les Cree des forêts préféraient chasser le caribou, l'élan, l'ours et le castor mais, ces animaux étant rares, ils chassaient surtout le lièvre. Cependant, périodiquement, les lièvres venaient à manquer ; il s'ensuivait alors une période de famine et les Indiens s'adonnaient au cannibalisme (cela est confirmé aussi bien par les contes tribaux que par des récits d'Européens). Il leur arrivait de chasser le gibier à plumes. L'organisation sociale reposait sur des bandes composées de familles alliées. Cependant, des groupes plus importants pouvaient se constituer en temps de guerre. Les Cree redoutaient la sorcellerie et respectaient toute une série de tabous et de coutumes concernant les esprits des animaux qu'ils chassaient. Ces croyances imprégnaient toute leur culture, de sorte que les guérisseurs et les magiciens possédaient un grand pouvoir.

Après l'acquisition des chevaux et des armes à feu, les Cree des plaines devinrent plus combatifs que les Cree des forêts. Ils attaquaient et pillaient d'autres tribus des plaines. Les Cree n'ont jamais beaucoup fait parler d'eux pendant les guerres indiennes, car ils entretinrent toujours de bonnes relations avec les Anglais et les Français. Ils étaient divisés en douze bandes qui avaient chacune leur chef ; cependant, ils n'avaient qu'une seule société militaire. La religion et les cérémonies avaient une grande importance car c'étaient, semble-t-il, autant de moyens de s'assurer la victoire à la guerre et le succès à la chasse au bison. Les Assiniboine étaient les alliés traditionnels de tous les Cree, ceux des plaines et ceux des forêts.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

Classification

Les derniers événements

8-10 juillet 2022 Japon. Assassinat de l'ancien Premier ministre Shinzō Abe et élections sénatoriales.

L’événement crée une vive émotion dans un pays où les attaques à l’arme à feu, tout comme les agressions d’hommes politiques, sont très rares. Shinzō Abe meurt de ses blessures quelques heures plus tard. Son agresseur affirme avoir agi en raison de la proximité de Shinzō Abe avec l’Association de l’Esprit saint pour l’unification du christianisme mondial, plus connue sous le nom de secte Moon. […] Lire la suite

7-30 juin 2022 France. Élections législatives.

Avec 89 députés, le RN crée la surprise en décuplant son nombre d’élus. L’UDC, en forte baisse, totalise 62 sièges, dont 59 pour Les Républicains. Le groupe Libertés, Indépendants, Outre-mer et Territoires, compte 16 députés, des élus du centre-gauche et du centre-droit, notamment régionalistes, tandis que 9 députés ne sont pas inscrits, notamment des dissidents de gauche et des élus d’extrême droite. […] Lire la suite

5 juin 2022 Kazakhstan. Référendum constitutionnel.

La révision constitutionnelle crée également une Cour constitutionnelle, l’abolition de la peine de mort et le retrait du titre d’Elbasy – « Chef de la nation » – à l’ancien président Noursoultan Nazarbaïev auquel il garantissait l’immunité judiciaire. […] Lire la suite

29 mai 2022 Colombie. Premier tour de l'élection présidentielle.

L’homme d’affaires Rodolfo Hernández, candidat populiste de la Ligue des gouvernants anticorruption, crée la surprise en se qualifiant pour le second tour avec 28,2 % des voix. Federico Gutiérrez, ancien maire de Medellín et candidat de la coalition de droite Équipe pour la Colombie, arrive en troisième position avec 23,9 % des suffrages. Il était soutenu par le président sortant Iván Duque qui n’était pas éligible à un second mandat. […] Lire la suite

24 mai 2022 Canada. Adoption de la « loi 96 » au Québec.

Parmi ses nombreuses dispositions, qui doivent entrer en vigueur à des échéances diverses dans les années à venir, la loi 96 crée un Commissariat à la langue française ; elle renforce l’apprentissage du français dans les collèges d’enseignement général et professionnel (CEGEPS) et limite les effectifs des CEGEPS anglophones ; elle impose que le français apparaisse de façon « nettement prédominante » dans l’affichage public ; elle impose que la langue française soit utilisée de manière « généralisée » dans les entreprises de vingt-cinq salariés et plus (contre cinquante et plus auparavant) ; elle prévoit la révocation du statut bilingue des municipalités dont la population n’est pas composée d’une majorité d’anglophones ; elle limite à six mois la durée pendant laquelle un immigrant peut communiquer avec l’administration dans une autre langue que le français ; elle renforce le statut du français dans le domaine judiciaire ; enfin, la loi 96 modifie unilatéralement la Loi constitutionnelle fédérale de 1867 pour y inscrire la reconnaissance de la nation québécoise et le statut du français comme seule langue officielle du Québec. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Agnès LEHUEN, « CREE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 septembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/cree/