COOK ROBIN (1946-2005)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme politique britannique. Fils d'un enseignant écossais de la banlieue minière de Glasgow, Robin Cook obtient ses diplômes de littérature anglaise à l'université d'Édimbourg, avant d'être élu député travailliste. Il gravit rapidement les échelons du Labour Party, dont il convoite la direction, que Blair lui ravit (1994). Porte-parole des Affaires étrangères du cabinet fantôme, Cook emploie sa fougue intransigeante à faire tomber le gouvernement Major. Après la victoire travailliste de 1997, le Foreign Office lui échoit : il y milite pour le respect des droits de l'homme et pour l'approfondissement de l'Union européenne, jusqu'à la fin de sa fonction de ministre, en 2001. Il prend alors le leadership de la Chambre des communes, jusqu'à sa démission du gouvernement, en 2003, pour protester contre la participation du Royaume-Uni à l'invasion de l'Irak.

—  Universalis

Classification

Les derniers événements

1er-28 mai 2003 • IrakLa gestion du pays confiée par l'O.N.U. à la coalition américano-britannique.

britannique Robin Cook, qui avait démissionné en mars pour protester contre la politique irakienne de son gouvernement, demande l'ouverture d'une enquête parlementaire sur les informations relatives à la présence d'armes de destruction massive en Irak.  [...] Lire la suite

1er-31 mars 2003 • Irak - États-UnisDéclenchement de l'intervention armée américano-britannique.

-même et avec ses voisins ». Le 17, le secrétaire général de l'O.N.U. annonce le départ d'Irak de tous les personnels des Nations unies. Le 17 également, le ministre britannique chargé des Relations avec le Parlement Robin Cook, leader travailliste à la Chambre des communes, démissionne en raison [...] Lire la suite

6-25 février 1999 • YougoslavieÉchec des négociations de paix de Rambouillet.

par les ministres des Affaires étrangères français et britannique, Hubert Védrine et Robin Cook. Les représentants de Belgrade refusant de s'asseoir à la même table que les « terroristes » de l'Armée de libération du Kosovo (U.Ç.K.), les négociations entre les délégations serbe et kosovare se déroulent de façon [...] Lire la suite

1er-16 mai 1997 • Royaume-UniVictoire travailliste aux élections législatives et nomination de Tony Blair comme Premier ministre.

, Gordon Brown comme chancelier de l'Échiquier et Robin Cook comme secrétaire au Foreign Office. Le 5, lors d'une réunion de travail de la Conférence intergouvernementale, le nouveau secrétaire d'État chargé des questions européennes, Douglas Henderson, annonce un « nouveau départ » dans les relations [...] Lire la suite

Pour citer l’article

« COOK ROBIN - (1946-2005) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cook-robin-1946-2005/