CONTE D'AUTOMNE (É. Rohmer)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Par définition, la série des « Contes des quatre saisons », inaugurée en 1990 avec Conte de printemps, nous parle de contes et de saisons, c'est-à-dire de chimères et du temps qui s'écoule, éléments déjà présents dans les précédentes séries de l'œuvre de Rohmer. On pourrait, à tort, n'y voir qu'une simple continuité. Ainsi les héroïnes du dernier film de la série, Conte d'automne (1998), reproduiraient, à leur manière, le comportement de « mauvaise foi » des narrateurs des « Contes moraux ». Ceux-ci justifiaient un manquement à une conduite morale annoncée par un sursaut décisif, héroïque à leurs yeux. Ici, Isabelle (Marie Rivière), libraire, se propose comme appât dans une chasse à l'homme qu'elle légitime par le désir désintéressé de rendre service à son amie viticultrice, Magali (Béatrice Romand) : elle publie, contre l'avis de cette dernière, une petite annonce pour recruter l'homme idéal supposé combler l'attente de son amie. Supposé parce que, dans son esprit, une femme de son âge ne saurait se passer d'homme – dans Le Rayon vert, c'est Béatrice (Romand) qui ne pouvait admettre que Delphine (Marie Rivière) restât seule. Mais d'autant plus supposé que les raisons qu'avance Magali pour ne pas chercher d'homme – manque de temps, mépris pour ceux qui répondent à de telles annonces – lui semblent peu crédibles. On devine la tentatrice elle-même tentée, sinon par la proie, Gérald (Alain Libolt), du moins par l'aventure.

Reprenant sous une forme inversée le personnage de Sabine déjà interprété par Béatrice Romand dans Le Beau Mariage, Magali reconnaît qu'elle souhaite, elle aussi, se marier. À la différence de Sabine, elle ne croit pas en son pouvoir de séduction, invoquant surtout l'âge : les hommes « préfèrent les petites jeunes. Et puis ils sont tous pris ». Là où l'héroïne du Beau Mariage comme de l'ensemble des « Comédies et proverbes », déployait une image d'elle-même qu'elle voulait positive, Magali ressent bien « le besoin de rencontrer un homme », mais « ne veut rien faire pour cela ». Sa vigne produit deux fois moins que les autres, mais elle s'en moque, e [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : critique et historien de cinéma, chargé de cours à l'université de Paris-VIII, directeur de collection aux Cahiers du cinéma

Classification

Pour citer l’article

Joël MAGNY, « CONTE D'AUTOMNE (É. Rohmer) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/conte-d-automne/