DETREZ CONRAD (1937-1985)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrivain belge né le 1er avril 1937 à Roclenge-sur-Geer (près de Liège), mort le 12 février 1985 à Paris.

Après avoir abandonné ses études de théologie à l'Université catholique de Louvain, Conrad Jean Detrez part pour le Brésil à vingt-quatre ans. Il y enseigne la littérature française et s'engage dans des mouvements révolutionnaires. Expulsé par les autorités brésiliennes, il voyage en Algérie et au Portugal avant de s'installer à Paris en 1978. Il est naturalisé français en 1982.

Écrivain engagé politiquement, Detrez se caractérise par son humour noir et son style caustique. Il commence par traduire des auteurs brésiliens et des essais révolutionnaires, avant de se tourner vers la fiction autobiographique à mesure que ses illusions politiques s'effondrent. Il évoque son enfance pendant la Seconde Guerre mondiale dans Ludo (1974) et prend pour thème l'abdication du roi Léopold III en 1951 dans Les Plumes du coq (1975). Son roman le plus connu, L'Herbe à brûler (1978), est un récit jubilatoire et fantasque qui raconte le retour d'un homme désenchanté, après avoir bourlingué pendant des années en Amérique du Sud, dans une Europe ayant perdu sa fougue révolutionnaire. Detrez continue de critiquer l'intelligentsia de gauche dans ses autres livres. Il publie également un recueil de poésie, Le Mâle apôtre (1982). Son dernier roman, La Ceinture de feu (1984), a pour protagoniste un scientifique français dans un Nicaragua en proie à la guerre.

—  Universalis

Classification

Autres références

«  DETREZ CONRAD (1937-1985)  » est également traité dans :

BELGIQUE - Lettres françaises

  • Écrit par 
  • Marc QUAGHEBEUR, 
  • Robert VIVIER
  •  • 17 542 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'histoire en lambeaux »  : […] Si le principe des séquences brèves caractérise également l'écriture de Jean Louvet, le travail auquel s'attellent ses pièces à partir de 1962 vise aussi la mémoire annihilée d'un peuple qu'il n'entend réduire ni à sa particularité biographique ni à sa quintessence métaphysique. Enfant du prolétariat wallon, Louvet porte à la scène cette classe sociale alors que l'histoire est en train de lui ret […] Lire la suite

Pour citer l’article

« DETREZ CONRAD - (1937-1985) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 juillet 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/conrad-detrez/