LOGUE CHRISTOPHER (1926-2011)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Poète et dramaturge britannique, Christopher Logue fut l'un des chefs de file du mouvement qui voulut mettre la poésie à la portée de l'expérience populaire. Ses propres poèmes, d'un ton caustique, largement inspirés de l'œuvre du dramaturge allemand Bertolt Brecht et de la tradition de la ballade anglaise, étaient aussi bien lus sur fond de jazz que chantés ou imprimés sur des affiches.

Christopher Logue naît le 23 novembre 1926 à Portsmouth (Hampshire). Après avoir exercé divers métiers, il part s'installer à Paris en 1951. Deux ans plus tard, il publie son premier recueil, Wand and Quadrant (1953). De retour dans son pays natal en 1956, il adapte vingt poèmes de Pablo Neruda sous le titre The Man Who Told His Love (1958). Parmi ses autres volumes de poésie, citons Logue's A.B.C. (1966), New Numbers (1969) et Ode to the Dodo : Poems from 1953 to 1978 (1981). À partir de 1959, Christopher Logue travaille à une adaptation de l'Iliade d'Homère : ne sachant pas lire le grec ancien, il s'inspire de cinq traductions – notamment celles de George Chapman et d'Alexander Pope –, qu'il traite ensuite avec légèreté, réarrangeant les scènes ou en inventant d'autres, créant parfois de nouveaux personnages et modernisant la langue et les images. Il publiera ainsi plusieurs sections de l'épopée sous forme de petits recueils, le premier d'entre eux portant le titre de War Music en 1981. Christopher Logue signe par ailleurs les True Stories dans la revue satirique britannique Private Eye. Également comédien de son état, il se produit sur les écrans de télévision et de cinéma ainsi que sur scène. Élevé au rang de compagnon de l'ordre de l'Empire britannique en 2007, il s'éteint quatre ans plus tard, le 2 décembre 2011, à Londres.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« LOGUE CHRISTOPHER - (1926-2011) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 juin 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/christopher-logue/