PERKINS CHARLOTTE ANNA GILMAN (1860-1935)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Féministe, conférencière, écrivain et éditrice, Charlotte Perkins Gilman fut l'une des principales théoriciennes du mouvement féministe aux États-Unis. Née le 3 juillet 1860 à Hartford, dans le Connecticut, Charlotte Anna Perkins grandit dans la pauvreté, son père ayant complètement abandonné sa famille. Malgré une éducation décousue et limitée, elle fréquente un court instant l'école de dessin de Rhode Island. En mai 1884, elle épouse un artiste du nom de Charles W. Stetson. La jeune femme se révèle bientôt complètement inapte à la routine domestique et, après un an de mariage, devient mélancolique, état qui finit par provoquer une véritable dépression nerveuse. Le séjour qu'elle effectue en Californie en 1885 améliore cependant quelque peu la situation ; ainsi décide-t-elle, trois ans plus tard, de partir s'installer avec sa fille, encore très jeune, à Pasadena. Divorcée en 1894, elle profite du fait que son ancien époux se remarie rapidement à une de ses amies proches pour envoyer leur fille vivre dans ce nouveau foyer. L'affaire scandalise l'opinion publique.

Après son installation en Californie, Charlotte Perkins se met à écrire des poèmes et des récits pour divers périodiques, comme la nouvelle « The Yellow Wall-Paper » (d'abord traduite sous le titre « Le Papier peint jaune », puis sous celui de « La Séquestrée »), publiée dans The New England Magazine en janvier 1892. Ce texte se distingue par la description frappante de réalisme que le narrateur, à la première personne, fait de la dépression nerveuse d'une jeune femme dorlotée par son mari sur le plan physique mais complètement privée d'affection. En 1893, Charlotte Perkins signe un recueil de poésie intitulé In This Our World. Après avoir déménagé à San Francisco, elle assure pendant quelque temps, en 1894, avec Helen Campbell, la rédaction de la revue Impress, organe de la Pacific Coast Woman's Press Association. Elle se fait également connaître par les conférences qu'elle donne au début des années 1890 sur des thèmes de société tels que le travail, l'éthique et le [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification

Pour citer l’article

« PERKINS CHARLOTTE ANNA GILMAN (1860-1935) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/charlotte-anna-perkins/