CENTRALE NUCLÉAIRE DE SHIPPINGPORT (Ohio)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La première centrale nucléaire civile de la filière R.E.P. (réacteur à eau pressurisée) produisant de l'électricité de manière industrielle a été mise en service, aux États-Unis, le 2 décembre 1957 à Shippingport, près de Pittsburgh (Ohio). Celle-ci utilisait un réacteur nucléaire de 60 mégawatts électriques (MWe), modéré et refroidi par de l'eau ordinaire, avec un combustible en uranium légèrement enrichi (produit à l'usine de séparation des isotopes de l'uranium, à Oak Ridge, alors seule usine de ce type produisant l'uranium légèrement enrichi des centrales nucléaires). Cette centrale faisait suite à la mise en service, en mars 1953, du prototype ayant servi au développement du moteur nucléaire du sous-marin Nautilus.

Construite par un industriel (Westinghouse), sur une commande de l'Atomic Energy Commission, la centrale nucléaire de Shippingport a servi à démontrer la faisabilité industrielle des centrales nucléaires à des fins de production d'électricité. Elle a été exploitée par une compagnie privée d'électricité, la Duquesne Light Company, jusqu'en 1974.

La première mise en service d'une centrale dédiée à la production civile d'électricité serait celle de Obninsk (U.R.S.S), en 1954, équipée d'un réacteur de 5 MWe refroidi à l'eau, modéré au graphite et utilisant de l'uranium enrichi. Ce serait un précurseur de la filière R.B.M.K. (Bolchoi Mochtchnosti Kanali), qui sera uniquement développée en U.R.S.S.

—  Robert DAUTRAY

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Robert DAUTRAY, « CENTRALE NUCLÉAIRE DE SHIPPINGPORT (Ohio) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/centrale-nucleaire-de-shippingport/