RAMBALDI CARLO (1925-2012)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Spécialiste italien des effets spéciaux, Carlo Rambaldi utilisait l’art du maquillage, des marionnettes animées et l’animatronique pour façonner avec soin des personnages réalistes tantôt terrifiants, tantôt attachants. Il est surtout connu pour les trois oscars que lui valurent le gorille géant dans King Kong (1976) de John Guillermin, la tête macabre du monstre dans Alien (1979, Alien. Le huitième passager) de Ridley Scott et, surtout, le charmant personnage éponyme d’E.T. The Extra-Terrestrial (1982, E.T. l'extra-terrestre) de Steven Spielberg.

Carlo Rambaldi naît le 15 septembre 1925, à Vigarano Mainarda (Émilie-Romagne). Diplômé de l’académie des Beaux-Arts de Bologne en 1951, il travaille dans un premier temps comme artiste. Il se tourne vers les effets spéciaux lorsqu’il dessine le dragon dans Sigfrido (1957, Le Chevalier blanc) de Giacomo Gentilomo ‒ contribution non créditée au générique ‒, puis participe à plusieurs films d’horreur, tels que l’œuvre gore Profondo rosso (1975, Les Frissons de l'angoisse) de Dario Argento. Rambaldi s’installe ensuite aux États-Unis pour travailler sur King Kong. Il signe, par ailleurs, les effets spéciaux des longs-métrages Close Encounters of the Third Kind (1977, Rencontres du troisième type) de Steven Spielberg, Conan the Destroyer (1984, Conan le destructeur) de Richard Fleischer, Dune (1984) de David Lynch et Rage, furia primitiva (1988), film d’horreur réalisé en Italie par son fils Vittorio Rambaldi.

Carlo Rambaldi meurt le 10 août 2012, à Lamezia Terme (Calabre).

—  Universalis

Pour citer l’article

« RAMBALDI CARLO - (1925-2012) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlo-rambaldi/