PEINADO BRUNO (1970-    )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En 2000, en s'emparant du bonhomme Michelin, Bruno Peinado, né en 1970 à Montpellier, fit sensation. The Big One World reprend en effet l'effigie en pied du symbole industriel, à deux détails près et pas des moindres. Le personnage a le poing levé à la manière des leaders des Black Panthers, il arbore une coupe capillaire « afro » et une couleur de peau ad hoc. « Ma logique est celle de la créolisation, du métissage. Le monde est une collision d'images. J'ai dans l'idée de casser la pureté », proclame alors Bruno Peinado. Ce métis n'a de cesse de s'emparer de nos « icônes », de retravailler les produits culturels, de l'I-mac qu'il réalise en céramique (Rainbow Warrior, 2001) jusqu'aux tests de Rorschach. « Mon travail consiste aussi à redessiner les archétypes de la culture occidentale ». Et il ne décortique pas les petites mythologies quotidiennes, il les recycle. Tout y passe, aussi bien les médiums que les objets dont il s'empare. Peinado pratique le collage, l'échantillonnage et la personnalisation d'objets : « croire en l'originalité est une erreur ». Il s'inspire aussi bien des créations modernistes des époux Charles et Ray Eames dans les années 1950 (Good Stuff, 2001) que des pochettes de disques de groupes de punk et de reggae, pour dessiner, peindre, sculpter, installer, investissant tous les champs, faisant éclater les conventions comme les hiérarchies des genres. Avec lui, un nain de jardin porte babouches et djellaba en levant un poing rageur (2001), et les touches d'un clavier d'ordinateur se transforment en pouf géant (Escape, 2000). Les slogans s'inversent, les icônes se métissent. Il s'agit de reproduire, démonter, agrandir la haute comme la basse culture. Une manière d'arrêter le flux des images et de démonter les automatismes. En opposition à la logique de série et à la production de masse, il propose le fait-main.

Un ver dans le fruit, voici sa stratégie d'infiltration du monde de l'art. À ce titre, son œuvre la plus emblématique fut réalisée en 2 [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : critique d'art, historienne de l'art spécialisée en art écologique américain

Classification

Pour citer l’article

Bénédicte RAMADE, « PEINADO BRUNO (1970-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruno-peinado/