BRESCIA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

carte : Italie : carte administrative

Italie : carte administrative

Carte administrative de l'Italie. 

Afficher

Ville de Lombardie, chef-lieu de province, Brescia (191 059 hab. en 2006) n'échappe pas aux caractéristiques des villes de cette grande région industrielle.

Brescia est située sur l'axe ferroviaire et autoroutier Milan-Venise, au débouché dans la plaine du Pô de la « Val Trompia », qui conduit aux vallées judicariennes d'où l'on peut accéder au Haut-Adige et au Brenner. Elle s'est développée dans un site de plaine, conservant le plan quadrillé de l'antique Augusta Brixia, fondée en ~ 222. Très prospère à l'époque communale, elle a connu des temps plus difficiles du xvie au xviiie siècle. Son industrialisation et sa croissance sont pour l'essentiel postérieures à l'unité italienne.

Brescia est économiquement plus indépendante que les autres villes lombardes à l'égard de la métropole milanaise. Les industries métallurgiques et mécaniques y sont prépondérantes (fabrique d'armes Breda, véhicules Fiat) ; la brasserie Wührer date de 1847. Les traditions de travail du textile ont persisté, donnant naissance à des industries modernes de la laine et du coton.

La ville s'entoure de campagnes densément peuplées, où elle recrute des travailleurs migrants journaliers, mais dont les petits centres urbains sont eux-mêmes industrialisés (textile, armatures pour ciment et industries mécaniques). L'ensemble se rattache sans solution de continuité à la puissante région industrielle lombarde.

—  Michel ROUX

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Écrit par :

Classification

Autres références

«  BRESCIA  » est également traité dans :

LOMBARDIE

  • Écrit par 
  • Franco MAZZINI
  •  • 3 762 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La Renaissance »  : […] Dans cette même ville de Mantoue, les Gonzague se séparent du miniaturiste « gothique » Belbello et le remplacent par Gerolamo de Crémone (1462), élève de Mantegna. Cependant, Brescia, avec l'œuvre du jeune Vincenzo Foppa , et Crémone, avec Benedetto Bembo, s'ouvrent elles aussi à la culture de la Renaissance. Mais en Lombardie, que ce soit en raison des échanges commerciaux ou en raison d'un goût […] Lire la suite

Les derniers événements

14 septembre 2002 Italie. Manifestation contre la politique judiciaire du gouvernement

Les contestataires soupçonnent Silvio Berlusconi de vouloir ainsi obtenir le transfert à Brescia d'un procès pour corruption de magistrats dans lequel il est impliqué, et qui doit se tenir à Milan, où siègent les anciens juges de l'opération « Mains propres ». Nanni Moretti s'en prend également à l'incurie des forces de centre gauche, désunies depuis leur défaite électorale de mai 2001. […] Lire la suite

14 novembre 1996 Italie. Démission d'Antonio Di Pietro du gouvernement

Antonio Di Pietro, ancien magistrat coordinateur de l'opération anticorruption Mani pulite (« Mains propres »), démissionne du poste de ministre des Travaux publics qu'il occupe dans le gouvernement de Romano Prodi, après l'annonce de l'ouverture par le parquet de Brescia d'une enquête préliminaire à son encontre pour corruption et concussion au cours de l'opération « Mains propres ». […] Lire la suite

Pour citer l’article

Michel ROUX, « BRESCIA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/brescia/