VIGENÈRE BLAISE DE (1523-1596)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Saint-Pourçain, Blaise de Vigenère fait ses études dans les collèges parisiens, puis entre en 1547 au service de la maison de Nevers. Un premier voyage à Rome en 1549 et un séjour de deux années l'initient à l'art antique et contemporain. Il suit pendant une dizaine d'années son maître François de Clèves dans ses missions diplomatiques et militaires, jusqu'à la mort du duc en 1562. Envoyé à Rome en 1560 comme secrétaire de l'ambassadeur Juste de Tournon, il visite différentes villes italiennes de 1566 à 1570. Après 1570, il se retire volontairement loin des cours et des batailles, et se marie. Ce contact avec les milieux les plus divers a partiellement déterminé son insatiable curiosité, qui s'étend même à la médecine et à l'astrologie.

Blaise de Vigenère fait œuvre de philologue et édite d'anciens textes français, La Prise de Constantinople (1585) par Villehardouin ou l'Histoire du roi Charles VII (1594) par Jean Chartier. C'est aussi un traducteur, qui réunit en 1575 des versions françaises des Commentaires de César, du De oratore de Cicéron, et des Annales de Tacite, en les accompagnant de réflexions sur la méthode de traduction. En 1579, un volume regroupe la version française de trois dialogues consacrés à l'amitié, œuvres de Platon, de Cicéron et de Lucien, avec une Préface qui définit de nouveau sa conception de la traduction. La littérature religieuse n'est pas négligée, puisqu'il donne en 1585 et en 1587 des textes des Psaumes et de saint Bonaventure. Enfin, sa traduction française de la Jérusalem délivrée du Tasse (1595) fut rééditée.

Cette connaissance des textes anciens nourrit la science de l'archéologue, qui apparaît dans ses commentaires de textes historiques. Ses éditions de Chalcondyle (1577), de César (1584) et d'Onosander (1605) contiennent une foule de notices sur l'art militaire, les fortifications, l'artillerie. Son savoir n'est pas seulement livresque ; Blaise de Vigenère a parcouru les collections d'antiques constituées à la Renaissance, étudié les monnaies, et il s'efforcera de déchiffrer les inscriptions, malgré les limites de la scien [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Françoise JOUKOVSKY, « VIGENÈRE BLAISE DE - (1523-1596) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/blaise-de-vigenere/