EPPRIDGE BILL (1938-2013)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le photographe américain Bill Eppridge est connu pour ses clichés de personnalités politiques, d’artistes, d’athlètes et de militants, qui ont fini par se confondre avec certains moments marquants de l’histoire contemporaine.

Guillermo Alfredo Eduardo Eppridge, surnommé Bill, naît le 20 mars 1938, à Buenos Aires (Argentine). Il obtient une licence de photojournalisme à l’université du Missouri, puis effectue plusieurs stages dans la presse avant d’être recruté par le magazine Life. Il prend certains de ses clichés les plus frappants le 6 juin 1968 : il couvre alors pour cet hebdomadaire la campagne présidentielle de Robert F. Kennedy, qui vient de remporter les primaires du Parti démocrate. Il se trouve à quelques pas du sénateur quand ce dernier quitte l’hôtel Ambassador de Los Angeles, où il est abattu par Sirhan B. Sirhan. Dans le tumulte qui suit immédiatement les coups de feu, Eppridge capture six images du corps tombé au sol, dont celle d’un commis de cuisine de l’hôtel qui tente de soulager Kennedy en lui maintenant la nuque.

Bill Eppridge couvre également des événements tels que le mouvement pour les droits civiques (en particulier les funérailles de James Chaney, assassiné par le Ku Klux Klan en 1964), le festival de Woodstock (1969), les jeux Olympiques, les régates de la Coupe de l’America et les révolutions latino-américaines. Il photographie des légendes de la musique, comme Barbra Streisand ou les Beatles. Il réalise un reportage sur un couple de drogués qui inspirera le film de Jerry Schatzberg, The Panic in Needle Park (1971), avec Al Pacino.

Après sa collaboration avec Life, qui se termine en 1972, Eppridge travaille pour les magazines National Geographic, Sports Illustrated et Time. Ses clichés sont présentés dans plusieurs expositions (Smithsonian Institution, à Washington D.C., High Museum of Art d’Atlanta, San Francisco Museum of Modern Art) et dans divers ouvrages (A Time It Was: Bobby Kennedy in the Sixties, 2008 ; The Beatles: Six Days That Changed the World, 2014). Bill Eppridge reçoit en 1996 le Joseph A. Sprague Memorial Award, plus haute distinction décernée aux États-Unis par la National Press Photographers Association. Il meurt le 3 octobre 2013, à Danbury (Connecticut).

—  Karen SPARKS

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Karen SPARKS, « EPPRIDGE BILL - (1938-2013) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bill-eppridge/