VILAKAZI BENEDICT WALLET (1906-1947)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Poète et romancier zoulou, né le 6 janvier 1906 à Groutville, dans le Natal (auj. Afrique du Sud), mort le 26 octobre 1947 à Johannesburg.

Benedict Wallet Vilakazi devient enseignant et obtient une licence en 1934 à l'université d'Afrique du Sud, à Pretoria. Il commence à publier des poèmes et des articles dans diverses revues au cours des années 1930. Ses romans datant de cette époque sont parmi les premières œuvres zouloues à traiter un sujet moderne. Vilakazi enseigne à l'université du Witwatersrand à Johannesburg à partir de 1936 et conservera son poste jusqu'à sa mort. Il participe alors à l'élaboration du dictionnaire zoulou-anglais et, en 1938, décroche une maîtrise à l'université du Witwatersrand . En 1946, il y reçoit son doctorat en littérature pour sa thèse sur la poésie zouloue, devenant ainsi le premier Africain (noir) à obtenir le titre de « docteur ès lettres » en Afrique du Sud. Par la suite, il est maître de conférence à l'université du Witwatersrand et enseigne également à Lesotho.

Sa production littéraire est importante. Vilakazi est connu surtout pour sa poésie que les critiques complimentent pour sa beauté et sa vitalité, deux qualités provenant de son sens aigu de l'observation et de son utilisation complète des ressources de la langue zouloue. Son premier recueil de vers Inkondlo kaZulu (1935, « Chants nationaux zoulous ») est le premier recueil de poésie influencé par l'Occident publié en zoulou. Il est sélectionné par l'université du Witwatersrand en 1935 pour le premier volume de sa série « Les trésors bantous ». Le recueil suivant de Vilakazi, Amal'ezulu (1945, « Trésors zoulous ») deviendra le huitième volume de la série. Ces deux recueils sont publiés ensemble dans une traduction en anglais sous le titre Zulu Horizons (1962). Le plus connu des trois romans écrits par Vilakazi est Noma nini (1935, « Pour toujours et à jamais »).

—  Universalis

Classification


Autres références

«  VILAKAZI BENEDICT WALLET (1906-1947)  » est également traité dans :

AFRIQUE DU SUD RÉPUBLIQUE D'

  • Écrit par 
  • Ivan CROUZEL, 
  • Dominique DARBON, 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Philippe-Joseph SALAZAR, 
  • Jean SÉVRY, 
  • Ernst VAN HEERDEN
  •  • 28 369 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « À l'ombre de la mission »  : […] La naissance de la littérature noire est indissociable de l'œuvre accomplie par les missions. Cela s'explique aisément : l'accès à la culture passait nécessairement par ces lieux. La mission recueille les trésors de la tradition orale, et elle veille à la conservation du vieux fonds africain. En 1916, Solomon Plaatje édite à Lovedale des proverbes séchouanas et leur traduction. Son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-d-afrique-du-sud/#i_6039

Pour citer l’article

« VILAKAZI BENEDICT WALLET - (1906-1947) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/benedict-wallet-vilakazi/