TAUTOU AUDREY (1978- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'actrice française Audrey Tautou s'est fait connaître par sa beauté espiègle et son charme délicat.

Née le 9 août 1978 à Beaumont, tout près de Clermont-Ferrant, Audrey Tautou joue dans plusieurs téléfilms et séries télévisées à la fin des années 1990 et remporte un concours de jeunes talents organisé par une chaîne privée française en 1999. La même année, elle décroche son premier grand rôle au cinéma, incarnant une esthéticienne naïve dans Vénus beauté (institut) de Tonie Marshall. La jeune fille reçoit pour cette prestation le césar du meilleur espoir féminin. En 1999 et 2000, elle apparaît régulièrement sur les écrans de cinéma, dans Épouse-moi, Voyous voyelles, Le Libertin et Le Battement d'ailes du papillon.

C'est Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet (2001) qui va permettre à Audrey Tautou de percer réellement dans le monde du cinéma. Dans ce film, l'actrice interprète le rôle d'une serveuse solitaire qui imagine des plans compliqués pour rendre les autres heureux. Prise au piège de ses propres stratagèmes, elle finira par tomber amoureuse. Cette fable sentimentale et poétique se voit nommée pour l'oscar du meilleur film étranger. La jeune actrice est également en lice pour le prix d'interprétation féminine décerné par la B.A.F.T.A. (British Academy of Film and Television Arts). En 2002, elle tourne son premier film en anglais, Dirty Pretty Things, de Stephen Frears. Après une apparition dans le film musical Pas sur la bouche, d'Alain Resnais (2003), et dans Nowhere to Go but Up d'Amos Kollek (2003, Happy End), Audrey Tautou retrouve Jeunet pour Un long dimanche de fiançailles (2004), d'après un roman de Sébastien Japrisot ; dans cette œuvre, saluée par un césar, l'actrice incarne une femme à la recherche de son fiancé disparu pendant la Première Guerre mondiale. En 2006, elle apparaît dans sa première production hollywoodienne à gros budget, The Da Vinci Code (Da Vinci Code), avant de revenir aux productions françaises qui l'ont rendue célèbre. Parmi sa filmographie ultérieure, citons ainsi Hors de prix de Pierre Salvadori (2006), Coco avant Chanel d'Anne Fontaine (2009), Thérèse Desqueyroux de Claude Miller (2012) et LÉcume des jours de Michel Gondry (2013).

—  Universalis

Classification


Autres références

«  TAUTOU AUDREY (1978- )  » est également traité dans :

LE FABULEUX DESTIN D'AMÉLIE POULAIN (J.-P. Jeunet)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 980 mots

Certains films relèvent de l'art, d'autres du symptôme. Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain (2001) relève-t-il de l'un ou de l'autre ? ou des deux à la fois ? C'est la question que pose la polémique déclenchée par ceux qui se sont attribué la mission de défendre un film pourtant favorablement accueilli par la presse comme par des millions de spect […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-fabuleux-destin-d-amelie-poulain/#i_52173

Pour citer l’article

« TAUTOU AUDREY (1978- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/audrey-tautou/