LE FABULEUX DESTIN D'AMÉLIE POULAIN (J.-P. Jeunet)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Certains films relèvent de l'art, d'autres du symptôme. Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain (2001) relève-t-il de l'un ou de l'autre ? ou des deux à la fois ? C'est la question que pose la polémique déclenchée par ceux qui se sont attribué la mission de défendre un film pourtant favorablement accueilli par la presse comme par des millions de spectateurs.

L'objet paraît pourtant bien mince. Il ne traite ni de politique, ni de guerre, ni de violence, ni de racisme, ni de sexualité, ni même d'un quelconque fait de société. Amélie (Audrey Tautou), solitaire et rêveuse, serveuse dans un bar-tabac restaurant, découvre un jour, au hasard d'un geste amical, « sa vocation » : faire le bien autour d'elle. Cela lui permet de ne pas s'occuper d'elle-même, de tenir à l'écart ses propres sentiments. Pourtant, en rendant à un jeune homme, Nino Quincampoix (Mathieu Kassovitz), un album rempli de photomatons qu'il avait égaré, elle sortira de sa solitude.

Le fabuleux destin d'Amélie Poulain, J.-P. Jeunet

Le fabuleux destin d'Amélie Poulain, J.-P. Jeunet

Photographie

Malgré le succès d'estime rencontré par les précédents films de Jean-Pierre Jeunet, nul ne pouvait prévoir l'extraordinaire accueil réservé au "Fabuleux Destin d'Amélie Poulain". Comment expliquer ce qui est devenu un véritable phénomène sociologique? On a pu parler de... 

Crédits : UGC Images

Afficher

Rien ici de bien différent d'un banal roman-photo. Mais Jean-Pierre Jeunet n'est pas un débutant naïf et inexpérimenté. Avec Marc Caro, il a signé deux films originaux, Delicatessen (1991) et La Cité des enfants perdus (1995). Leur succès lui a valu de réaliser à Hollywood, en 1997, le quatrième volet d'une suite populaire, Alien, la Résurrection. Le scénario d'Amélie Poulain ne se réduit pas à un concept minimaliste. J.-P. Jeunet et son scénariste Guillaume Laurant ont développé à plaisir la caractérisation de chaque personnage. Ils ont mis en évidence des traits aussi incongrus qu'inutiles au déroulement de l'intrigue, mais qui donnent rapidement au spectateur le sentiment de fréquenter de longue date la buraliste hypocondriaque, la concierge ressassant un chagrin d'amour, ou le vieux voisin d'Amélie, le peintre Dufayel, qui craint de voir ses os se briser et ne cesse de recommencer une copie du Déjeuner des canotiers de Renoir, et enfin Nino, qui collectionne les photomatons oubliés près des machines... Chacun pourrait se définir, tel un ordinateur, par un système d'oppositions simples, souvent binaires : « J'aime ceci, je n'aim [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : critique et historien de cinéma, chargé de cours à l'université de Paris-VIII, directeur de collection aux Cahiers du cinéma

Classification

Pour citer l’article

Joël MAGNY, « LE FABULEUX DESTIN D'AMÉLIE POULAIN (J.-P. Jeunet) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-fabuleux-destin-d-amelie-poulain/