PATZ ARNALL (1920-2010)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ophthalmologiste américain né de parents juifs lituaniens, Arnall Patz découvrit dans les années 1950 que la cause principale de la cécité chez les prématurés était l'hyperoxygénation des couveuses. Il fut ensuite l'un des premiers à utiliser le laser à argon pour soigner la rétinopathie diabétique et d'autres pathologies oculaires caractérisées par une vasodilatation menant à une augmentation du débit sanguin rétinien.

Né le 14 juin 1920 à Elberton, en Georgie, Arnall Patz est interne en ophtalmologie au Gallinger Municipal Hospital (plus tard renommé District of Columbia General Hospital) de Washington, lorsqu'il émet l'hypothèse selon laquelle la concentration élevée d'oxygène à laquelle les prématurés sont habituellement soumis dans les couveuses provoquerait la rétinopathie dont ils souffrent, caractérisée par une néovascularisation de l'œil menant à la cécité. Malgré l'opposition que suscite cette théorie, il prouve sa justesse lors d'une série d'essais limités en 1952. Il confirme plus tard ce résultat au cours d'une vaste batterie de tests, menés avec le biochimiste V. Everett Kinsey, qui constitue le premier essai clinique effectué sous contrôle en ophthalmologie. Il s'est ensuivi une réduction de 60 p. 100 des cas nouveaux de cécité aux États-Unis.

Patz rejoint en 1955 la faculté de médecine de l'université Johns Hopkins de Baltimore, dans le Maryland, et y enseigne à plein temps à partir de 1970. Il fonde cette même année le Retinal Vascular Center. Arnall Patz dirige également le Wilmer Eye Institute de 1979 à 1989. Il reçoit conjointement avec Kinsey le prix Albert-Lasker pour la recherche médicale fondamentale en 1956, avant de se voir décerner la Presidential Medal of Freedom en 2004. Il meurt le 11 mars 2010 à Pikesville, dans le Maryland.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« PATZ ARNALL - (1920-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/arnall-patz/