MESTRAL ARMAND (1917-2000)

Chanteur et comédien français. De son vrai nom Armand Zelikson. Il fréquente le Conservatoire de Paris avant d'être engagé comme basse chantante à l'Opéra-Comique puis, après la Seconde Guerre mondiale, à la Gaîté-Lyrique. Il se produit dans des opéras – comme Le Barbier de Séville de Rossini –, dans des opérettes et dans des comédies musicales – Mississippi, de Jerome Kern et Oscar Hammerstein, Ma cabane au Canada, Colorado... –, touche avec succès à la variété en enregistrant des chants populaires – Ave Maria de Schubert, Auprès de ma blonde, L'Angélus de la mer, La Chanson des blés d'or, Le Credo du paysan, Plaine, ma plaine... Il fait ses débuts au cinéma en 1956 en incarnant Lantier dans Gervaise de René Clément ; il figure au générique de La Bande à Bonnot de Philippe Fourastié (1968), de Mon oncle Benjamin d'Édouard Molinaro (1969), de Deux hommes dans la ville de José Giovanni (1973), du Grand Pardon d'Alexandre Arcady (1983) et incarne en 1984 Napoléon III dans L'Homme de Suez, téléfilm de Christian-Jaque. Au théâtre, il apparaît dans Grandeur et décadence de la ville de Mahagonny de Brecht.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« MESTRAL ARMAND - (1917-2000) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/armand-mestral/