APPARITION DES HAUTS-FOURNEAUX

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En Occident, les premiers hauts-fourneaux apparaissent vraisemblablement dans la région de Liège durant la seconde moitié du xive siècle. Le principe est d'augmenter la taille des foyers pour accroître la production de fer. Cependant la réduction (élimination de l'oxygène) de minerais de fer mélangés au charbon de bois ne donne plus, dans les hauts-fourneaux, une masse pâteuse de fer mais un produit fortement carburé et liquide : la « fonte ». C'est la hauteur des fourneaux et l'élévation de température qui, en modifiant les réactions chimiques, ont permis l'obtention de la fonte, matériau dur et cassant une fois refroidi. Différentes techniques d'affinage de la fonte (élimination du carbone) ont alors été mises au point dans les diverses régions pour obtenir du fer. L'essor du haut-fourneau est lié à l'amélioration d'un ensemble technique comprenant le développement des souffleries (pour insuffler de l'air à la base du fourneau) et des marteaux de forge (cinglage pour éliminer les scories) souvent actionnés par une roue hydraulique, démultipliant ainsi la force disponible. La quantité croissante de fer alors disponible grâce aux hauts-fourneaux est le support d'un développement industriel notable.

—  Olivier LAVOISY

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Olivier LAVOISY, « APPARITION DES HAUTS-FOURNEAUX », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/apparition-des-hauts-fourneaux/