BYATT ANTONIA SUSAN (1936- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Critique littéraire et romancière anglaise, Antonia Susan Byatt est connue pour ses œuvres qui regorgent de personnages érudits et d'artistes qui s'interrogent sur les pouvoirs de la création.

Antonia Susan Byatt, née Drabble le 24 août 1936 à Sheffield, est la fille d'un juge et la sœur de la romancière Margaret Drabble. Elle étudie à Cambridge, puis au Bryn Mawr College en Pennsylvanie et enfin à Oxford. De 1972 à 1983, elle enseigne au University College de Londres, poste qu'elle abandonne pour se consacrer pleinement à l'écriture. Parmi ses œuvres critiques, citons Degrees of Freedom (1965), première étude entièrement consacrée à l'écrivain britannique Iris Murdoch.

Bien qu'elle ait déjà publié deux romans, The Shadow of a Sun (1964, L'Ombre du soleil) et The Game (1967), Antonia Susan Byatt continue à être considérée avant tout comme une érudite et une critique littéraire jusqu'à la parution de The Virgin in the Garden (1978, La Vierge dans le jardin). L'histoire de ce roman complexe, salué par la critique, se déroule en 1953, à l'époque du couronnement d'Élisabeth II. Ce premier opus d'une tétralogie relate la vie de trois membres d'une famille, de cette date à 1980. Le deuxième volume, Still Life (1985, Nature morte), centré sur l'art de la peinture, est suivi de Babel Tower (1995, La Tour de Babel), puis de A Whistling Woman (2002, Une femme qui siffle). Mêlant romance et mystère, Possession (1990, Possession) tisse deux trames parallèles, l'une au xixe siècle, l'autre au xxe siècle, qui finissent par se rejoindre. Considéré comme un brillant exemple de fiction postmoderne, cet ouvrage rencontre un vif succès auprès des lecteurs et se voit récompensé par le Booker Prize en 1990. Antonia Susan Byatt publie ensuite d'autres romans, dont The Biographer's Tale (2000, Le Conte du biographe),The Children's Book (2009) et Ragnarok : the End of Gods (2011). Elle rédige également de nombreuses nouvelles rassemblées sous plusieurs titres, tels Sugar and Other Stories (1987, Le Sucre et autres récits), The Matisse Stories (1993, Histoires pour Matisse), Elementals : Stories of Fire and Ice (1998, Histoires de feu et de glace) ou encore Little Black Book of Stories (2003, Petits Contes noirs). Elle publie également un recueil d'essais, Passions of the Mind (1991), ainsi que de deux courts romans, réunis sous le titre d'Angels & Insects (1991, Des Anges et des insectes), et adaptés au cinéma en 1995.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« BYATT ANTONIA SUSAN (1936- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonia-susan-byatt/