SÖRENSTAM ANNIKA (1970- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Annika Sörenstam fut l'une des meilleures golfeuses de l'histoire de la Ladies Professional Golf Association (L.P.G.A.). Elle a remporté soixante-douze tournois sur ce circuit, dont dix « majeurs » (équivalents féminins des tournois du Grand Chelem pour les hommes). Elle fut désignée huit fois meilleure golfeuse de l'année (1995, 1997, 1998, 2001-2005) et remporta six fois (1995, 1996, 1998, 2001, 2002, 2005) le Vare Trophy (trophée qui récompense la joueuse affichant la plus faible moyenne de points sur l'ensemble de la saison). En quinze ans, elle a gagné plus de 22 millions de dollars sur le circuit féminin du golf professionnel, ce qui constitue un record.

Née le 9 octobre 1970 à Stockholm, Annika Sörenstam s'initie au golf dès l'âge de douze ans et fait partie de l'équipe nationale suédoise de 1987 à 1992. Étudiante à l'université de l'Arizona, elle remporte le titre de la National Collegiate Athletic Association en 1991. L'année suivante, elle gagne le Championnat du monde amateur. La jeune Annika Sörenstam passe alors professionnelle et est élue rookie of the year (meilleure débutante de l'année) du circuit européen en 1993. L'année suivante, elle intègre le circuit de la L.P.G.A. (L.P.G.A. Tour) et se voit sacrée rookie of the year de la L.P.G.A.

En 1995, Annika Sörenstam remporte sa première victoire dans un tournoi du L.P.G.A. Tour : elle s'adjuge l'U.S. Open. Elle reçoit pour la première fois le trophée récompensant la meilleure joueuse de l'année ainsi que le Vare Trophy (71,00 points en moyenne). Elle devient également la première à dominer, au cours de la même saison, à la fois le L.P.G.A. Tour et le circuit européen en ce qui concerne les gains.

Dès lors, Annika Sörenstam multiplie les exploits et les récompenses. Elle remporte de nouveau l'U.S. Open en 1996. En 1998, elle devient la première golfeuse du circuit L.P.G.A. à terminer la saison avec une moyenne inférieure à 70 points (69,99 points). Néanmoins, en 1999 et en 2000, l'Australienne Karrie Webb domine le circuit. Mais, en 2001, Annika Sörenstam reprend sa m [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Antony G. CRAINE, « SÖRENSTAM ANNIKA (1970- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/annika-sorenstam/