STIL ANDRÉ (1921-2004)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrivain et journaliste français. Né dans une famille ouvrière, enseignant, puis Résistant au cours de la Seconde Guerre mondiale, André Stil publie sa première nouvelle, Le Mot « mineur », camarades, en 1949. Il est alors appelé à Paris par Aragon, qui lui propose le poste de rédacteur en chef du journal Ce Soir. En 1950, il devient rédacteur en chef de L'Humanité et intègre le comité central du Parti communiste français. Ses éditoriaux lui valent d'être emprisonné deux mois à la Santé en 1952, six mois à Fresnes en 1953. Les protestations d'intellectuels, notamment un meeting à la Mutualité, sous la présidence de Pablo Picasso, contribuent à sa libération. Pendant la guerre d'Algérie, son roman Le Foudroyage (1960) sera interdit. Il publie une cinquantaine d'ouvrages dont Beau comme un homme (1968), Trois Pas dans une guerre (1978), Belesta (2000). Après avoir obtenu le prix Staline de littérature en 1952 pour Le Premier Choc, puis le prix populiste en 1967 pour l'ensemble de son œuvre, il est élu en 1977 membre de l'Académie Goncourt.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« STIL ANDRÉ - (1921-2004) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 juillet 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-stil/