MARBLE ALICE (1913-1990)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'Américaine Alice Marble, réputée pour son style tout en puissance fondé sur le service-volée, s'imposa comme une figure majeure du tennis féminin à la fin des années 1930.

Alice Marble est née le 28 septembre 1913 dans le comté de Plumes, en Californie. Initiée au base-ball par un de ses oncles, elle décide qu'elle fera une carrière professionnelle dans ce sport. Son frère aîné lui fait cependant découvrir le tennis dans l'espoir de l'orienter vers une discipline « moins masculine ». Dotée d'un jeu agressif, la jeune Alice inaugure alors le style service-volée chez les dames. En raison de son expérience dans le base-ball, elle possède un service puissant, tandis que son excellente coordination entre les gestes et le regard et sa vitesse lui assurent une présence exceptionnelle au filet.

Violée à l'âge de quinze ans, la jeune fille se remet de son agression physique, mais la blessure psychologique restera ouverte durant de nombreuses années. Elle dira plus tard que cette terrible épreuve l'a endurcie mentalement, l'a poussée à se consacrer corps et âme au tennis, discipline qui lui permettra de se reconstruire.

Trois ans après avoir frappé sa première balle de tennis, Alice Marble, qui n'a pas alors d'entraîneur, se rend à Forest Hills, dans l'État de New York, pour représenter la Californie du Nord lors d'un championnat junior. En 1932, elle commence à travailler son jeu avec celle qui sera, durant toute sa carrière, à la fois son entraîneur, son manager, son mentor et sa première supportrice : Eleanor Tennant. Suivant les conseils de cette dernière, Alice abandonne la prise western (le bas de la paume de la main est sur le côté bas du manche de la raquette) pour adopter la prise eastern (le bas de la paume de la main est sur le côté haut du manche de la raquette), élément clé pour réussir sur gazon.

Si le monde du tennis de l'époque est surpris par son jeu service-volée agressif, il est surtout scandalisé par sa prédilection pour le port du short, plutôt que de la traditionnelle jupe.

Lors de son premier déplacement à l'étranger, en 1934, Alice Marble perd connaissance lors d'un match à Paris. Les médecins découvrent qu'elle est atteinte de la tuberculose et souffre d'une pleurésie : ils lui annoncent qu'elle ne pourra plus jamais jouer au tennis. Pourtant, la jeune fille connaît une guérison complète et reprend la compétition. Elle sera dès lors quasi invincible, remportant quatre titres en simple lors de l'U.S. Open (1936, 1938, 1939 et 1940), ainsi que le tournoi de Wimbledon en 1939. Elle brille en Coupe Wightman (équivalent féminin de la Coupe Davis, ancêtre de la Coupe de la Fédération) : de 1936 à 1940, elle ne perd que deux matchs (un en simple et un en double) disputés dans le cadre de cette compétition. En 1939, Alice Marble devient la première joueuse de tennis, depuis le début du xxe siècle, à réaliser un sensationnel triplé à Wimbledon : elle enlève ainsi cette année-là le simple, le double dames (avec Sarah Palfrey Cooke) et le double mixte (associée à Bobby Riggs).

Devenue célèbre, Alice Marble se voit proposer de multiples contrats médiatiques. Elle se produit un court moment comme chanteuse à l'hôtel Waldorf-Astoria de New York et participe à plusieurs émissions sportives à la radio. Elle dessine par ailleurs une ligne de vêtements de tennis pour femmes. Alice Marble passe professionnelle en 1940, peu avant l'entrée des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale. Elle effectue alors des tournées d'exhibition et donne des cours de tennis, dans de nombreuses bases militaires notamment. En 1942, la tenniswoman épouse un soldat. Mais un double drame la touche en 1944 : victime d'un accident de la route, elle perd le bébé qu'elle attendait ; quelques jours plus tard, elle apprend que l'avion de son mari a été abattu. Elle tente alors de se suicider.

Remise, Alice Marble accepte une périlleuse mission d'espionnage pour les services de renseignement de l'armée américaine. En 1945, elle se rend ainsi en Suisse pour fouiller la comptabilité d'un de ses anciens amants, un banquier d'affaires suisse qui a hébergé des fonds nazis pendant la guerre.

Bien que sa carrière sportive ait été brutalement interrompue par le conflit mondial, Alice Marble continue de disputer des matchs d'exhibition, donne des cours pratiques et des conférences. Elle entraîne également de jeunes talents prometteurs, dont une autre grande adepte du service-volée : [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Pour citer l’article

« MARBLE ALICE - (1913-1990) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/alice-marble/