JOST ALFRED (1916-1991)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né en 1916 à Strasbourg, Alfred Jost accomplit de brillantes études dans des lycées de Strasbourg et de Paris.Il fut reçu à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm,où après avoir passé avec succès l'agrégation des sciences naturelles, il s'initie aux questions scientifiques avec le professeur Robert Lévy, dont l'enseignement était incomparable et dont se souviennent tous les élèves qui ont eu l'avantage de l'entendre à l'École normale. Alfred Jost eut bientôt la chance d'entrer dans le laboratoire de Robert Courrier, professeur au Collège de France, qui se rendit vite compte des dispositions exceptionnelles de ce jeune chercheur et qui l'orienta vers les recherches où il excella : la physiologie et l'endocrinologie de l'embryon.

À une époque où la plupart des embryologistes s'étaient cantonnés dans l'étude des Amphibiens, et quelques-uns dans celle des Oiseaux, il avait inauguré la difficile expérimentation sur les Mammifères, chez qui l'embryon est toujours logé dans l'utérus maternel, et enveloppé dans des membranes-complexes. C'est donc par une laparatomie que doit commencer l'intervention. Jost mit au point une technique très délicate, qui faisait valoir son habileté technique, en même temps que ses qualités intellectuelles et novatrices. Qu'on en juge par deux interventions de talent. Il réussit le premier la castration d'un fœtus de lapin vers la fin de la gestation, sans nuire à la vitalité de l'embryon. Après quoi, il replaça celui-ci dans l'utérus, afin qu'il y continue son développement.

Il fallait surtout éviter de rien léser des-connexions circulatoires entre la mère et l'embryon — opération délicate, s'il en fut. Cette intervention à elle seule révèle quelques-unes des qualités scientifiques de Jost : en première ligne l'audace et, sur le même plan, l'habileté, la précision, la minutie. Il fallait, pour entreprendre ces opérations, avoir beaucoup de confiance en soi, beaucoup d'assurance physique.

Jost avait ces qualités, qu'il inculquait aussi à ses collaborateu [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : membre de l'Académie française, de l'Académie des sciences et de l'Académie de médecine, professeur honoraire au Collège de France

Classification

Pour citer l’article

Etienne WOLFF, « JOST ALFRED - (1916-1991) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-jost/