ORSAY ALFRED GUILLAUME GABRIEL comte d' (1801-1852)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Lieutenant aux gardes du corps de Louis XVIII, le comte d'Orsay n'aurait pas laissé son nom à la postérité sans une réputation de dandy qui fit sa légende. Du dandy, il eut le mépris de convention, l'élégance d'esthète, le culte du moi, et sa vie s'accorde en quelque manière avec le « geste du dandy ». Il n'a guère plus de vingt ans lorsqu'il rencontre lady Blessington, belle vedette de la société londonienne. Il réussit à devenir à la fois l'amant de la dame, le protégé du vieux lord Blessington et l'époux de sa fille, belle-fille de lady Blessington. Le scandale, qui évite l'inceste, amuse le Tout-Londres, séduit par ce Français, beau, élégant et charmeur : « Il plaisait si naturellement et si passionnément à tout le monde qu'il faisait porter son médaillon jusqu'à des hommes. » Une seule mécontente dans cette histoire : la jeune comtesse d'Orsay que son mari n'a même pas regardée. À la mort de lord Blessington en 1829, il se sépare officiellement de sa femme pour vivre avec sa maîtresse.

Lady Blessington, T. Lawrence

Lady Blessington, T. Lawrence

photographie

Thomas LAWRENCE, Lady Blessington, env. 1822, huile sur toile. Wallace Collection, Londres. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Pour Barbey d'Aurevilly, d'Orsay n'est pas un dandy, mais un lion : « C'est une nature infiniment plus complexe, plus ample et plus humaine que cette chose anglaise. » Il lui reconnaît une véritable nature d'artiste : « Les marbres laissés par d'Orsay ont de la pensée. » Amateur d'art, d'Orsay s'occupe aussi, en effet, à la peinture et surtout à la sculpture.

Après avoir parcouru l'Europe, il vit avec lady Blessington en France puis, après 1830, en Angleterre, à Gore House où le couple reçoit Thomas Moore, Disraëli, Dickens, Thackeray, Louis Blanc, Alfred de Vigny et Louis Napoléon Bonaparte. Ce dernier, alors que le comte d'Orsay avait fui l'Angleterre et ses créanciers, le nomma directeur des Beaux-Arts peu de temps avant sa mort.

—  André Jean TUDESQ

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

André Jean TUDESQ, « ORSAY ALFRED GUILLAUME GABRIEL comte d' (1801-1852) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-guillaume-gabriel-orsay/