200188e Tour de France

Départ

Dunkerque (Nord), 7 juillet

Arrivée

Paris (Champs-Élysées), 29 juillet

Nombre d'équipes au départ

21

Nombre de coureurs au départ

189

Nombre de coureurs classés

144

Nombre d'étapes

20

Distance totale

3 453 km

Moyenne du vainqueur

40,070 km/h (moyenne de Lance Armstrong)

Podium

1. Pas de vainqueur (Lance Armstrong, équipe U.S. Postal, États-Unis, premier en 86 h 17 min 28 s, a été disqualifié en 2012 et sa victoire n’a pas été réattribuée) 2. Jan Ullrich (équipe Telekom, Allemagne), à 6 min 44 s 3. Joseba Beloki (équipe Once, Espagne), à 9 min 5 s

Classement par points

Erik Zabel (équipe Telekom, Allemagne)

Meilleur grimpeur

Laurent Jalabert (équipe C.S.C.-Tiscali, France)

Classement par équipes

Kelme

La course

Au départ du Tour, l'Allemand Jan Ullrich, qui a retrouvé son niveau de 1997, année de sa victoire dans la Grande Boucle, se présente légitimement comme un rival sérieux pour l'Américain Lance Armstrong.

Le Français Christophe Moreau remporte le prologue. La huitième étape (Colmar-Pontarlier, 222,5 km) aurait pu changer la face de la course : quatorze coureurs s'échappent et prennent plus de 35 minutes au peloton ; parmi eux, le Kazakh Andreï Kivilev, un grimpeur de qualité. Les coureurs abordent la montagne à l'occasion de la dixième étape (Aix-les-Bains - L'Alpe-d'Huez, 209 km) : alors que Jan Ullrich met à contribution ses coéquipiers de la formation Telekom, qui durcissent la course, Lance Armstrong semble en légère difficulté, notamment dans les cols de la Madeleine et du Glandon ; en réalité, l'Américain bluffe son adversaire et démarre au pied de la montée finale ; il remporte l'étape, devant Jan Ullrich, à 1 min 59 s ; le Français François Simon, qui figurait dans l'échappée de la huitième étape, endosse le maillot jaune. Le lendemain, entre Grenoble et Chamrousse (32 km contre la montre), Lance Armstrong gagne encore ; Jan Ullrich lui concède 1 minute. L'Américain endosse enfin le maillot jaune à l'issue de la treizième étape (Foix - Saint-Lary-Soulan, 194 km), qu'il remporte.

Lance Armstrong s'impose de nouveau lors de la dix-huitième étape (Montluçon – Saint-Amand-Montrond, 61 km contre la montre). Il remporte son troisième Tour de France consécutivement. C'est sans doute là son succès le plus probant, car Jan Ullrich, pourtant excellent, a été nettement dominé. Lance Armstrong devient une véritable star aux États-Unis, chose rare pour un champion cycliste.

En octobre 2012, à la suite du rapport de l’Agence américaine antidopage (Usada) démontrant que Lance Armstrong s’était dopé, l’Américain sera disqualifié par l’U.C.I. et sa victoire ne sera pas réattribuée.

Le cyclisme cette année-là

Erik Zabel (Allemagne) gagne Milan-San Remo (pour la quatrième fois) et la Classique de Hambourg.

Erik Dekker (Pays-Bas), vainqueur de l'Amstel Gold Race, remporte la Coupe du monde.

Richard Virenque (France) gagne Paris-Tours.

À Lisbonne (Portugal), Oscar Freire (Espagne) est champion du monde sur route pour la seconde fois.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « 2001 - 88e Tour de France », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/2001-88e-tour-de-france/